Lemon parti, Maas le prochain?

Le coordonnateur à l'attaque du Rouge et Noir... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le coordonnateur à l'attaque du Rouge et Noir Jason Maas pourrait bien quitter pour Edmonton, lui qui est le principal candidat au poste d'entraîneur-chef laissé vacant par Chris Jones.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Gagner, coûte cher. Et le Rouge et Noir l'apprend vite à ses dépens.

Une facture salée est rattachée à la saison de rêve qui l'a vu se rendre jusqu'à quatre minutes d'une conquête de la coupe Grey. L'équipe a déjà perdu un joueur vedette, la semaine dernière, lorsque l'ailier défensif Shawn Lemon a demandé à être libéré. Un club de la NFL devrait le mettre sous contrat en vue de la saison 2016.

Ce n'est qu'un début.

Dans les prochains jours, Ottawa devrait perdre l'architecte de son attaque dévastatrice. Le coordonnateur Jason Maas s'avère le principal candidat pour le poste d'entraîneur-chef des champions, les Eskimos d'Edmonton.

Ces derniers ont obtenu la permission de jaser avec leur ancien quart-arrière, qui a joué 10 saisons dans la ville albertaine.

Aussi, le dg des Eskimos, Ed Hervey, est un bon ami de Maas.

Des joueurs du Rouge et Noir semblent déjà résigner à l'idée d'évoluer sous les ordres d'un nouveau coordonnateur à l'offensive pour une troisième année de suite. Maas avait remplacé Mike Gibson, limogé après l'an Un de la franchise.

Maas a redonné un second souffle à la carrière du quart-arrière Henry Burris. Il a aussi épaté par ses prises de décisions osées, tentant - avec succès - des jeux risqués en fin de partie.

Burris l'aimait bien, ses quatre receveurs étoiles aussi. Chris Williams, Ernest Jackson, Brad Sinopoli et Greg Ellingson ont tous franchi le cap des 1000 verges en 2015.

Maas pourrait ne pas être le seul instructeur à passer ailleurs. Maas sera tenté d'amener avec lui un collègue ou deux s'il obtient, comme prévu, le job à Edmonton.

Ce ne sera toutefois pas l'instructeur de la ligne offensive, Bryan Chiu, qui le suivra. Il n'a pas le goût de déménager, une fois de plus. Sa famille l'a rejoint durant l'été à Ottawa.

Gardez un oeil sur le nouvel entraîneur-chef des Roughriders de la Saskatchewan. Chris Jones sera agressif sur le marché des agents libres afin de rebâtir la défensive de ce club. Un petit deux qu'il viendra piger chez le Rouge et Noir si Zack Evans et Keith Shologan, deux joueurs de l'Ouest canadien, n'obtiennent pas de nouveau contrat avant le mois de février.

C'est sans compter le secondeur Damaso Munoz, élu joueur défensif de l'année à Ottawa. Il va coûter plus cher à l'équipe de la capitale.

Mardi, le Rouge et Noir a annoncé la mise sous contrat de dix joueurs. Mais les noms des Munoz, Evans, Shologan, Capicciotti, Lavoie, Johnson et Thompson ne se trouvaient pas sur la liste.

Ce fut plutôt des choix au repêchage et des joueurs mis à l'essai durant la saison dernière qui ont obtenu un pacte. Dans le lot, il y a le garde Simon Légaré, un ancien des Alouettes de Montréal qui a effectué un séjour sur l'équipe d'entraînement d'Ottawa cet automne.

Est-ce que le Rouge et Noir réservera un cadeau de Noël à ses partisans d'ici les trois prochaines semaines? Ou est-ce que l'exode se poursuivra au début de la nouvelle année?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer