Le Rouge et Noir perd un gros morceau

Le départ de Shawn Lemon laisse un trou... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le départ de Shawn Lemon laisse un trou béant dans la ligne défensive.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le «Lemonator» ne sera pas de retour à Ottawa en 2016. Shawn Lemon tentera plutôt sa chance dans la NFL, a-t-on appris vendredi. Des équipes s'intéresseraient à l'ailier défensif qui a réussi cinq sacs et 15 plaqués en neuf matches chez le Rouge et Noir, aidant l'équipe à atteindre le match de la Coupe Grey.

L'organisation l'a libéré du contrat qu'il avait signé en septembre. Le pacte était valide pour une autre saison.

C'est Lemon qui a demandé à ses patrons de pouvoir négocier avec des formations au sud de la frontière. S'il ne trouve pas preneur, il sera joueur autonome à son retour dans la LCF.

Un peu comme ce fut le cas l'été dernier après avoir été libéré par les 49ers de San Francisco.

Son départ laissera un trou au sein de la ligne défensive du Rouge et Noir. Déjà, la direction se trouvait devant une situation délicate puisque trois joueurs de cette unité, Justin Capicciotti, Keith Shologan et Zack Evans, sont à la recherche d'un nouveau contrat.

Lemon avait été embauché afin de remplacer Aston Whiteside, qui avait subi une importante blessure à un genou. Ce dernier devrait être prêt en vue du camp d'entraînement en juin.

Whiteside avait réussi sept sacs en seulement cinq parties avant de se retrouver à l'infirmerie.

Au total, 20 joueurs peuvent devenir joueurs autonomes en février chez le Rouge et Noir. En plus des Shologan, Evans et Capicciotti, on retrouve quatre autres membres de l'alignement partant en défensive en Damason Munoz, David Hinds, Jovon Johnson et Brandyn Thompson.

Chez les Québécois, le centre-arrière Patrick Lavoie peut aussi se prévaloir de son autonomie.

Quant au secondeur Antoine Pruneau et le receveur Scott Macdonell, le Rouge et Noir compterait exercer l'option à leur contrat pour une troisième saison à Ottawa en 2016.

Pruneau espère que la direction entamera durant l'hiver des discussions pour une prolongation de contrat. Il peut devenir joueur autonome en 2017. «Si je peux rester ici, ce serait merveilleux», a-t-il dit.

La vedette francophone passera à nouveau l'hiver dans la capitale. Il compte se rendre en Californie pendant trois semaines pour rendre visite à son coéquipier Thompson et l'aider dans une école de football.

«S'entraîner au chaud... Ça va faire du bien. Ce sera une petite vacance tout en faisant notre travail. Ce sera le fun aussi de revoir quelques gars de l'équipe», a soutenu Pruneau, qui s'imagine déjà courir sur la plage.

Les partisans d'Ottawa, eux, s'imaginent le voir courir sur le terrain de la Place TD dans un uniforme rouge et noir pour plusieurs années encore.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer