Un moment très spécial

Les 25 000 partisans réunis à la Place... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Les 25 000 partisans réunis à la Place TD ont bruyamment célébré la victoire du Rouge et Noir, qui accède à la finale de la Coupe Grey pour la première fois de sa très jeune histoire.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce sera la première présence d'une équipe d'Ottawa au match de la coupe Grey depuis 1981. Ça fait longtemps.

«Trop longtemps, a précisé le secondeur et membre des unités spéciales, Justin Phillips, après avoir pris sa photo avec le trophée remis aux champions de l'Est.

«Étant originaire d'Ottawa, je sais à quel point il s'agit d'un moment spécial pour cette ville», a-t-il ajouté, la gorge nouée d'émotions et l'épaule gauche recouverte de glace.

Il y a 34 ans, les défunts Rough Riders s'étaient faufilés en grande finale malgré une fiche de 5-11 en saison régulière. Ils s'étaient inclinés contre les Eskimos d'Edmonton.

Un match de la coupe Grey que Rick Campbell, l'actuel entraîneur-chef du Rouge et Noir, avait suivi de près. Pourquoi? Son papa Hugh dirigeait les Eskimos.

«J'avais 10 ans à l'époque. Je n'étais pas sur place mais j'avais regardé la partie à la télé, a-t-il relaté après la victoire des siens. Je peux dire que je vais encourager l'équipe d'Ottawa cette fois-ci!»

Et puisque la vie fait drôlement les choses, qui regardait dimanche ce gain du Rouge et Noir devant un petit écran? Papa Campbell.

«Il se trouve à San Diego. Je vais l'appeler très bientôt», a soutenu fiston Campbell, visiblement fier.

Ce dernier a dit savourer cette autre victoire historique. Il a rappelé que «les occasions de participer au match de la coupe Grey» peuvent s'avérer rares.

«Nous vivons une grande journée. J'ai mentionné aux joueurs de savourer le moment, mais qu'il nous reste une dernière semaine de travail, qu'il faudra trouver une façon de gagner un autre match de football.»

Dans le camp ennemi, l'entraîneur Kent Austin a soutenu que les Tiger-Cats se sont tirés dans le pied à quelques reprises. Il a cité deux pénalités coûteuses qui ont mené à un touché de sûreté et un placement du Rouge et Noir en fin de première demie.

«Cinq points que nous leur avons donnés», a-t-il pesté avant de rendre hommage aux vainqueurs.

«Ottawa a réussi plusieurs jeux importants. Ils sont bien dirigés, a dit Austin. C'est bon pour eux, c'est bon pour la ligue.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer