Les Griffons filent vers le match du Bol d'Or

L'équipe du Cégep de l'Outaouais a marqué 32... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

L'équipe du Cégep de l'Outaouais a marqué 32 points sans riposte pour gagner 44-8, samedi après-midi, contre les Pionniers de Rimouski.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un autre match éliminatoire, une autre proie facile pour les Griffons du Cégep de l'Outaouais qui accèdent à la finale du Bol d'Or pour la deuxième fois de leur histoire.

L'équipe de football collégial de troisième division a marqué 32 points sans riposte pour gagner 44-8, samedi après-midi, contre les Pionniers de Rimouski au stade Mont-Bleu. La semaine précédente, elle avait démoli les Lauréats de Saint-Hyacinthe par la marque de 51-0 en quart de finale.

«Nous avons un groupe spécial», a reconnu l'entraîneur-chef Sébastien Tétreault, qui termine sa deuxième saison à la barre des Griffons.

La formation a conservé une fiche de 4-4 en 2013. Même chose en 2014. Sa dernière et unique participation au match du Bol d'Or remontait à 2008.

Les Griffons, qui fêtent cet automne leur 10e anniversaire, s'étaient alors inclinés en grande finale québécoise.

Ils espèrent un dénouement différent cette fois-ci, eux qui affronteront les Filons de Thetford Mines, samedi prochain, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Ces derniers ont terminé premiers de la division Nord-Est avec une fiche parfaite de 8-0.

Le Cégep de l'Outaouais a conservé un dossier identique, gagnant le titre de la section Sud-Ouest.

«Nous avons beaucoup parlé aux joueurs durant la saison qu'il s'agit de la 10e année des Griffons. Nous avons répété que nous avions la chance d'écrire un nouveau chapitre. Là, nous avons l'occasion de réussir ce que l'édition de 2008 n'a pas été capable de faire», a expliqué Tétreault.

Toujours en contrôle

Jamais les Griffons n'ont aligné une formation si explosive. Même la défensive, qui a limité l'adversaire à moins de 200 verges, marque.

Un exemple?

Le secondeur Charles Dodier a inscrit un touché dans la victoire en demi-finale contre Rimouski. Ce fut le point d'exclamation dans cette rencontre marquée avec une performance exceptionnelle du quart-arrière Olivier Sabourin, qui a complété des passes de touché à Félix Lupien (deux fois), Samuel Lepage et Maxim Aubrey-Robillard. Il a terminé la journée avec des gains de plus de 350 verges.

Au sol, la recrue Sébastien Béland a visité deux fois la zone des buts adverses, portant le ballon 19 fois pour des gains de 165 verges.

Les Griffons n'ont jamais été en danger dans cette partie, même s'ils ne menaient que 12-8 à la mi-temps.

«Nous avons toujours été en contrôle, a souligné Sébastien Tétreault. Une erreur a été à l'origine du seul touché des visiteurs, l'attaque des Griffons échappant le ballon à quatre verges de sa zone des buts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer