Autre gain, autre première pour le Rouge et Noir

La défensive du Rouge et Noir a abondamment... (Peter Power, PC)

Agrandir

La défensive du Rouge et Noir a abondamment frappé le quart-arrière des Tiger-Cats, Jeff Mathews, dimanche après-midi.

Peter Power, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Rouge et Noir n'aura pas eu besoin du bras droit et des jambes du vieux Henry Burris pour gagner un autre match.

Le botteur québécois Chris Milo a marqué tous les points des siens, dimanche après-midi, dans un gain important de 12-6 contre les Tiger-Cats de Hamilton au Tim Hortons Field. Il a réussi quatre placements de 16, 24, 30 et 36 verges pour aider son équipe à prendre possession seule du premier rang de la division Est.

Surtout, Ottawa (11-6) s'est assuré de disputer au moins un match éliminatoire à la Place TD. Un grand moment dans les annales du football dans la capitale nationale.

La dernière fois qu'un tel exploit est survenu? C'était à l'automne 1983 quand un autre Trudeau - Pierre Elliott - était premier ministre.

Reste à savoir maintenant quand ce match aura lieu.

Le Rouge et Noir, qui a pris la relève des défunts Rough Riders et Renegades, peut remporter le championnat de sa section avec une victoire samedi prochain contre les Ti-Cats à la Place TD. Il peut aussi s'assurer du titre avec une défaite par la marge de cinq points ou moins.

Terminer premier donnera un laissez-passer en finale de l'Est prévu le 22 novembre. Surtout, ça donnerait du repos au Rouge et Noir, qui traîne plusieurs bobos.

À commencer par son quart-arrière. Burris, qui souffre d'une blessure au genou gauche, a affronté Hamilton (10-7), même s'il s'était peu entraîné durant les quatre jours précédents. La décision de le lancer dans la mêlée pour un 71e départ consécutif dans la LCF a été prise peu de temps avant cette partie disputée à travers de grands vents.

Des rafales atteignant 45 km/h ont été enregistrées. Les conditions climatiques expliquent pourquoi aucune équipe n'a inscrit de touchés.

Un affrontement durant lequel la défensive du Rouge et Noir s'est amusée. Elle a frappé le quart adverse Jeff Mathews souvent derrière la ligne de mêlée.

Ottawa a terminé la journée avec cinq sacs. À cela s'ajoutent deux interceptions survenues à des moments importants.

Le demi Abdul Kanneh a mis les mains sur une passe de Mathews dans la zone des buts en première demie. Puis avec moins de six minutes à écouler au match, le maraudeur John Boyett a mis fin à une menace des Ti-Cats à quatre verges de la ligne des buts du Rouge et Noir.

Seul bémol au sujet de la défensive? Elle devra se montrer plus disciplinée, écopant de plusieurs des 150 verges de pénalités décernées au Rouge et Noir.

À l'attaque, Burris a terminé le match en ayant complété seulement 17 de 34 passes pour 187 verges et une interception. Ernest Jackson est devenu le troisième receveur de l'équipe à franchir le cap des 1000 verges cette saison.

Le porteur de ballon William Powell a couru 15 fois pour une récolte de 87 verges. Il n'a toutefois pas complété la partie, quittant le jeu en boitant au milieu du quatrième quart.

La recrue franco-manitobaine Kienan LaFrance a pris la relève.

Vaincus 40-22, les Alouettes rateront les éliminatoires

C'est maintenant officiel.

Les Alouettes rateront les éliminatoires pour la première fois depuis le retour de l'équipe à Montréal en 1996.

La formation montréalaise, qui avait absolument besoin d'une victoire pour maintenir ses espoirs d'accéder aux éliminatoires, s'est inclinée 40-22 face aux Eskimos d'Edmonton, sacrés champions de la section Ouest de la LCF.

Les Eskimos (14-4) ont complété leur saison régulière en signant une huitième victoire d'affilée, une première pour eux en 33 ans.

Disposant d'une semaine de congé la semaine prochaine, ils disputeront leur prochain match le 22 novembre. Pour leur part, les Alouettes (6-11) ont vu leur séquence de 19 présences d'affilée en éliminatoires - la deuxième plus longue dans l'histoire de la LCF - prendre fin.

Le quart-arrière Mike Reilly a complété trois passes de touché à Derel Walker, qui a établi un record pour le nombre de passes captées en une saison pour une recrue.

Le directeur général et entraîneur-chef Jim Popp n'a pas accompagné l'équipe à Edmonton pour des raisons médicales (labyrinthite) et c'est le coordonnateur offensif Noël Thorpe qui a pris les commandes en son absence.

- La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer