La motivation ne manquera pas

Chris Williams sera de retour au jeu contre... (Martin Roy, archives LeDroit)

Agrandir

Chris Williams sera de retour au jeu contre l'équipe avec laquelle il a été impliqué dans un litige.

Martin Roy, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cinq mots prononcés par Rick Campbell qui résument bien ce qui se pointe à l'horizon pour le Rouge et Noir.

«Deux semaines excitantes nous attendent», a lancé l'entraîneur-chef, samedi, après la plus récente victoire des siens à Winnipeg. Un dixième gain en 16 parties qui a permis à Ottawa (10-6) de se hisser en tête de la division Est, à égalité avec les Tiger-Cats de Hamilton.

Les deux clubs concluront la saison régulière avec une série aller-retour.

Le premier match aura lieu dimanche au Tim Hortons Field. Six jours plus tard, les deux ennemis se tapocheront à nouveau, mais à la Place TD.

L'enjeu? Le championnat de la division, une semaine de congé et surtout un laissez-passer en finale de conférence.

«C'est toujours plaisant de contrôler son destin et de ne pas dépendre des autres, a avoué le botteur Christopher Milo.

«La balle est dans notre camp. À nous de dicter le reste. Si nous continuons à nous battre, à travailler fort, tout devrait bien aller.»

La motivation ne devrait pas manquer dans le cas du Rouge et Noir.

En plus de se battre pour le premier rang, l'équipe cherchera à taire ses détracteurs. Oui, ils sont encore plusieurs à douter d'elle.

On fait remarquer d'Ottawa n'a gagné qu'une fois en sept parties contre un club avec un dossier gagnant en 2015. Il a perdu trois fois contre Toronto (9-7), deux fois contre Edmonton (13-4) en plus de partager les honneurs de ses deux joutes face aux Stampeders de Calgary (12-4).

Hamilton se veut le test ultime pour la jeune formation.

Les Tiger-Cats ont participé au match de la coupe Grey lors des deux dernières années. Ils alignent Brandon Banks, qui a marqué quatre touchés sur des retours de botté cette saison.

Si le Rouge et Noir a une faiblesse, c'est bien sa couverture sur les retours de botté.

Ce qui ajoute encore plus de piquant aux deux prochaines semaines? Ce sera le retour des receveurs Chris Williams et Greg Ellingson à Hamilton.

Le premier a été impliqué dans un litige juridique, il y a deux ans, avec les Ti-Cats, qui ont fini par le libérer. Le second n'a pas été retenu par l'équipe l'hiver dernier.

Ellingson a accepté une offre du Rouge et Noir sur le marché des agents libres. Ce fut un des bons coups du directeur général Marcel Desjardins.

Il ne manque que 106 verges au grand Floridien pour franchir le cap des 1000 verges en une saison. Il a inscrit six touchés avec sa nouvelle équipe.

Pariez que Henry Burris, remercié par Hamilton en janvier 2014, a encore une crotte sur le coeur. Un petit deux aussi qu'il répétera toute la semaine avoir tourné la page. Un discours qu'on entendra dès mercredi lorsque le Rouge et Noir reprendra l'entraînement en vue du premier des deux matches cruciaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer