Gott et sa bande prêts pour les Bombers

On aperçoit le barbu Jon Gott qui porte... (Courtoisie, Rouge et Noir)

Agrandir

On aperçoit le barbu Jon Gott qui porte son nouveau chapeau de trappeur à la veille du départ de l'équipe vers Winnipeg.

Courtoisie, Rouge et Noir

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Déjà qu'il ne passe pas inaperçu avec sa longue barbe de bûcheron, Jon Gott enfile maintenant un chapeau de trappeur carotté... rouge et noir.

Une scène qui s'est déroulée vendredi matin lors d'un léger entraînement à la Place TD. Quelques heures avant que le centre et ses coéquipiers prennent l'avion en direction de Winnipeg.

Le Rouge et Noir (9-6) affrontera les Blue Bombers (5-11) samedi après-midi au Investors Group Field. Il s'agira du deuxième affrontement en neuf jours entre les deux clubs.

Ottawa a remporté le premier face-à-face 27-24 dans la capitale. Une victoire qui a permis à Gott et sa bande d'assurer leur place en éliminatoires.

«Nous n'allons pas nous contenter de ça», a prévenu le joueur de ligne de 6' 3" et 297 livres.

«Nous voulons nous assurer maintenant de jouer au moins un match éliminatoire à domicile. Pour y arriver, il faut gagner lors des prochaines semaines et ça commence à Winnipeg.»

Pas de risque à ses yeux que le Rouge et Noir prenne les Bombers à la légère.

«Nous avons été chanceux de gagner notre dernier match à coups de placement contre eux, a-t-il noté. Nous avons laissé filer plusieurs occasions dans la zone payante de marquer des touchés. Tantôt, c'était une pénalité. Une autre fois, c'est un bloc manqué qui nous a fait mal.»

Ce prochain match possède plusieurs significations.

Tiens pour la recrue franco-manitobaine Kienan LaFrance, il s'agira d'un premier match de la LCF dans son patelin. Il a grandi à Saint-Boniface, à Winnipeg.

Le stade Investors Group, il le connaît bien. «J'ai eu l'occasion d'assister à des parties des Bombers l'an dernier avec mes amis», note le demi offensif de 5' 10".

Mais surtout, LaFrance a joué sur ce terrain dans les rangs universitaires. Les Bisons du Manitoba, dont il a été membre en 2014, y disputent leurs joutes locales.

Ce même stade accueillera le match de la coupe Grey à la fin de novembre. Qui sait, le Rouge et Noir s'y fraiera peut-être un chemin jusqu'en finale. Une opportunité pour LaFrance de revoir sa famille.

Une occasion aussi pour Jon Gott de porter ce nouveau chapeau de trappeur aux couleurs de son équipe. «J'aimerais bien avoir la chance de le faire», a-t-il avoué, sourire en coin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer