Douloureuse défaite pour le Rouge et Noir

Henry Burris s'est blessé en toute fin de... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Henry Burris s'est blessé en toute fin de rencontre.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cinq jours plus tard, Henry Burris et ses coéquipiers étaient l'ombre du rouleau compresseur qui avait écrasé les Alouettes de Montréal.

Timide à l'attaque et très indiscipliné, le Rouge et Noir s'est incliné 38-35 contre les Argonauts de Toronto, hier soir, devant une maigre foule de 15 011 spectateurs à la Place TD. Chad Owens a inscrit un touché spectaculaire, captant une passe de 10 verges à l'aide une seule main avec 25 secondes à écouler en temps réglementaire pour priver Ottawa d'une neuvième victoire en 2015.

Voilà pour le fait saillant, LE jeu qui a fait la différence au tableau. Mais il y a un autre jeu qui a retenu l'attention. Burris a semblé se blesser à la main droite sur la dernière séquence à l'attaque des siens. De quoi inquiéter les amateurs en quittant le stade.

Après le match, devant les journalistes, le quart-arrière vedette a indiqué qu'il s'était fait mal à l'épaule et non à la main. Il a été plaqué en tentant d'effectuer une passe, a-t-il élaboré. Il estime qu'il sera en état pour le prochain match.

Le Rouge et Noir ne peut se permettre de perdre son quart-arrière vedette pour une longue durée. Mettons maintenant une autre chose au clair.

Présenter une joute un mardi ne s'avère pas la plus brillante idée de la Ligue canadienne de football (LCF). Cette partie devait initialement être présentée au Rogers Center. Mais un possible conflit d'horaire avec les Blue Jays de Toronto a mené à ce changement de ville.

Le Rouge et Noir (8-6) n'a eu que trois semaines pour vendre des billets.

Ajoutez à cela qu'il s'agissait d'un troisième match en 11 jours pour l'équipe locale, qui avait joué chez elle les 26 septembre et 1er octobre.

Indiscipline

Burris, qui avait complété 45 passes pour des gains de 504 verges lors de la sortie précédente, n'a pu faire mieux que 27 passes et 250 verges dans ce revers contre les Argos. Il a été victime de quatre sacs et une interception.

On l'a vu aussi perdre pied à deux reprises derrière la ligne de mêlée.

Ses meilleurs moments, le vétéran âgé de 40 ans les a connus à la fin du troisième quart quand il a rejoint Greg Ellingson sur 32 verges dans la zone des buts pour un touché.

Les cinq gros joueurs devant lui ont aussi peiné. Ce fut la pire journée de travail de la ligne offensive, qui a été incapable de protéger son quart vedette. Elle a aussi écopé de nombreuses pénalités. En particulier le garde J'Micheal Deane, réprimandé à trois reprises.

Le coach n'a pas aimé. Il fallait voir sa réaction sur les lignes de côté.

Si Burris a été ordinaire, son vis-à-vis Trevor Harris a démontré une fois de plus pourquoi il est voué à un bel avenir dans ce circuit. Il a complété cinq passes de touché, dont sa plus longue a été de 55 verges.

Surtout, il a fait appel à plusieurs de ses coéquipiers. Sept receveurs différents ont capté le ballon.

Un joueur qui était en forme chez le Rouge et Noir? Le botteur québécois Chris Milo. Il a réussi quatre de ses cinq tentatives de placement, dont deux de 46 verges. Le Rouge et Noir profitera maintenant d'une longue pause de 10 jours avant son prochain match prévu le 16 octobre. Les Blue Bombers de Winnipeg (4-10) seront en ville ce soir.

Abdul Kanneh n'a pas froid aux yeux

Abdul Kanneh, demi de coin pour le Rouge... (Ben Nelms, Reuters) - image 3.0

Agrandir

Abdul Kanneh, demi de coin pour le Rouge et Noir

Ben Nelms, Reuters

Abdul Kanneh portait une tuque, la veille du match contre les Argonauts. Mais le demi de coin jurait qu'il n'est pas frileux, qu'il adore jouer au football en octobre et novembre.

«J'ai grandi en Virginie. Il neige beaucoup là-bas. J'ai joué pendant quelques années dans les montagnes du Nouveau-Mexique. Je suis habitué au froid. Je m'entraînais chaque matin à cinq heures le matin quand il faisait moins 10 degrés.»

Visiblement, Kanneh disait vrai.

Mardi, il a récupéré un ballon échappé au troisième quart en plus de réussir une quatrième interception en 14 matches cette saison. Il a mis les mains sur une passe du quart-arrière Trevor Harris en première demie.

Un jeu qui a mis la table à un placement du Rouge et Noir. Quelques minutes auparavant, son coéquipier Jerrell Gavins avait réussi aussi une interception.

«À ce temps-ci de l'année, les joueurs les plus robustes vont avoir le dernier mois, ils vont gagner», a soutenu Kanneh, qui a tout de même connu une séquence difficile dans cette partie.

Ce dernier a été battu deux fois par des receveurs des Argonauts au début du troisième quart, dont sur une passe de touché de 16 verges captées par Vidal Hazelton.

Amochés

Ottawa aura besoin aussi d'un peu de chance d'ici la fin du calendrier régulier.

Deux de ses joueurs importants ont été secoués.

On a vu Gavins se tenir un genou à quelques reprises durant la partie. Surtout, le porteur de ballon Jeremiah Johnson a quitté le terrain à la fin de la première demie en grimaçant de douleur. Sa cheville gauche serait en cause.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer