Une petite visite qui fait une grande différence

Le jeune Alexis Gagnon a participé à une... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le jeune Alexis Gagnon a participé à une série d'activités avec son équipe favorite, dimanche, lors du passage du Rouge et Noir en Outaouais.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il n'a eu que cinq ans samedi, mais Alexis Gagnon devrait se rappeler quand même longtemps de son week-end d'anniversaire.

Le petit bonhomme de Cantley est probablement le partisan numéro un du Rouge et Noir d'Ottawa en sol outaouais, se présentant à leur entraînement tenu au complexe Mont-Bleu hier en uniforme de la tête aux pieds, incluant le casque aux couleurs de ses favoris.

«Il est déjà un maniaque de football. Nous étions au match de jeudi (contre les Alouettes) puis c'était sa fête (samedi) et il a eu tout son équipement... Dans notre cour, on a installé des poteaux de but et il se pratique tous les matins à effectuer des bottés... Il a hâte de jouer pour les Vikings (football mineur), mais il devra patienter encore trois ans», racontait son père Pat pendant qu'Alexis se prêtait à une séance de photos le long des lignes de côté.

À la fin de l'entraînement, Alexis a été invité par l'entraîneur-chef Rick Campbell à participer à la traditionnelle réunion d'équipe au centre du terrain, puis il a posé pour d'autres photos, notamment avec le quart Henry Burris, en plus d'obtenir une leçon du botteur Chris Milo et d'avoir l'occasion de plaquer Shawn Lemon.

Chassé de son domicile de la Place TD par un match du Fury FC, le Rouge et Noir n'a attiré qu'une poignée de spectateurs à son entraînement dans le secteur Hull de Gatineau, mais il s'est certes gagné des partisans à vie dans la famille Gagnon. Qui sait, peut-être qu'Alexis solutionnera un jour leur problème de botteurs?

Petit velours

Quoi qu'il en soit, la bonne humeur règne dans le camp de l'équipe de la capitale après son gain de 39-17 contre Montréal jeudi dernier, une rencontre marquée par la sortie record de Burris, qui a complété 45 de ses 53 passes pour 505 verges de gain, éclipsant la marque de 44 passes captées appartenant à Anthony Calvillo.

Le centre arrière québécois Patrick Lavoie a justement attrapé ce 45e ballon fatidique et il n'en revenait toujours pas quelques jours plus tard de la performance du quart de 40 ans. «Ça fait un petit velours, même si ce n'était vraiment pas une passe dure à capter. D'assister à ça et d'y avoir participé, c'est quelque chose. J'ai vu Anthony Calvillo connaître de bons matches, mais ce qu'Henry a fait, c'est quelque chose de rare qui n'arrive pas tous les jours. Tu voyais qu'il était dans sa zone tout au long du match», confiait-il.

À 48 heures d'un autre match, celui de demain contre les Argonauts de Toronto à la Place TD, Lavoie disait avoir assez bien récupéré pour disputer ce troisième match en l'espace de 10 jours. «Je m'en tire pas si pire. Mais je suis à la maison et ma blonde trouve que je ne fais pas grand-chose à part m'étirer», a blagué celui qui avait été blessé à une hanche lors du premier match de la séquence, contre ces mêmes Argos samedi de la semaine passée.

Prêts à jouer

Plus jeune, le secondeur Antoine Pruneau n'éprouve pas de problème, surtout que les entraînements entre les matches sont assez légers et sans contact.

«La gestion a été vraiment bonne, on ne fait rien de trop physique, c'est surtout des répétitions mentales. C'est quasiment mieux qu'une semaine normale, a-t-il dit en riant. Avec l'offensive qui a connu un gros match (jeudi), la défensive a vu le terrain un peu moins, aussi, ce qui aide.»

Comme son club est sorti en santé du match contre les Alouettes, Campbell n'entrevoit pas effectuer beaucoup de changements à l'alignement, peut-être un seul si le receveur Ernest Jackson est en mesure de reprendre son poste. «Peu importe le calendrier et où le match se joue, on se concentre à être prêt à jouer du bon football, à être prêt mentalement et physiquement (pour les Argos)», a-t-il dit.

Toute combinaison d'une victoire du Rouge et Noir (8-5) contre Toronto et d'une défaite des Alouettes (5-8) d'ici la fin du calendrier régulier assurerait Ottawa d'une participation aux séries éliminatoires, ce qui serait une première depuis 1994 dans la capitale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer