Autre conclusion spectaculaire au match Panda

Les joueurs ont célébré avec le trophée Panda... (Photo tirée de Twitter, Carleton Ravens)

Agrandir

Les joueurs ont célébré avec le trophée Panda dans le vestiaire.

Photo tirée de Twitter, Carleton Ravens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'an dernier, c'était une passe désespérée sur le dernier jeu en temps réglementaire. Cette fois-ci, un placement de 17 verges en deuxième prolongation a permis aux Ravens de Carleton de remporter le match Panda.

Une victoire de 48-45 contre les Gee Gees d'Ottawa obtenue, samedi après-midi, devant 17 596 spectateurs en grande forme. Cette foule composée majoritairement d'étudiants des deux universités de la capitale a été divertie.

L'avance a changé de mains à six reprises durant cette joute qui a duré plus de quatre heures et demie. Surtout, les 93 points marqués constituent le match le plus offensif des 47 éditions de cette classique annuelle.

«Ce fut incroyable de jouer devant autant de gens, de gagner de cette manière, a soutenu le secondeur des Ravens, Guillaume Caron. C'est le match le plus incroyable, le plus fou dans lequel j'ai eu l'occasion de jouer.»

Caron, une recrue québécoise, n'avait pas vécu l'édition 2014 du match Panda qui s'était conclu aussi de façon dramatique. Les Ravens avaient gagné grâce à une passe de touché de 55 verges dans les dernières secondes de la joute.

Aujourd'hui, ils ont comblé un retard de 11 points. Ils tiraient de l'arrière 35-24 au milieu du troisième quart.

Michael Domagala a été un des héros chez les gagnants. Il a réussi quatre de ses cinq tentatives de placement, dont celui de la victoire. Le quart-arrière Jesse Mills a lancé quatre passes de touché.

Son vis-à-vis Derek Wendel a mené l'attaque des Gee Gees, complétant 33 de 55 passes pour 542 verges, quatre touchés et deux interceptions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer