Enfin une victoire à Vancouver

Le demi de coin du Rouge et Noir,...

Agrandir

Le demi de coin du Rouge et Noir, Jovon Johnson, célèbre après son interception face aux Lions de la Colombie-Britannique, dimanche après-midi. Un coup d'éclat, sous le nez du receveur Emmanuel Arceneaux qui l'avait traité de joueur fini plus tôt cette semaine.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Rouge et Noir a réussi un exploit qui avait échappé à toutes les franchises d'Ottawa dans la LCF depuis 25 ans.

Un club de la capitale nationale a enfin gagné un match à Vancouver. Une victoire de 31-18 obtenue aux dépens des Lions de la Colombie-Britannique, dimanche après-midi, au BC Place.

Un match qui a été à sens unique malgré un pointage qui semble serré. Le Rouge et Noir n'a alloué que 10 premiers essais et 198 verges à l'attaque des Lions, dont neuf au sol.

Sa défensive a aussi réussi à intercepter deux passes du quart-arrière John Beck dans les 10 dernières minutes de jeu. D'abord, le secondeur Antoine Pruneau, puis ce fut au tour du vétéran demi de coin Jovon Johnson de mettre la main sur une passe adverse.

Ce dernier était content. Il avait été impliqué dans une altercation avec un joueur des Lions sur les réseaux sociaux plus tôt dans la semaine.

Le receveur Emmanuel Arceneaux avait laissé entendre dans un gazouillis que Johnson était un joueur fini.

Arceneaux aura été discret dans la défaite. Il a été limité à quatre réceptions et 23 verges.

Les 17 premiers points du Rouge et Noir ont été surtout l'affaire du botteur québécois Chris Milo, qui a réussi cinq placements, dont un sur une distance de 48 verges au début de la deuxième demie. Par la suite, le demi Jeremiah Johnson a pris la relève avec deux touchés. Il a aussi récolté 100 verges au sol.

Johnson mène maintenant la LCF avec huit touchés via la course.

Le quart-arrière Henry Burris a été fiable une fois de plus. Il a complété 26 de ses 37 tentatives de passes pour 317 verges. Brad Sinopoli a été sa cible favorite avec six réceptions pour 102 verges.

Sans faire trop de bruit, l'ancien quart des Gee Gees de l'Université d'Ottawa converti en receveur émerge comme un sérieux candidat pour le titre de joueur canadien par excellence dans la Ligue canadienne.

La seule note négative dans cette victoire? Le travail des unités spéciales pour contrer les retours de botté.

Ottawa a accordé deux longs retours à Chris Rainey, dont un de 98 verges qui a mis la table à un touché des Lions, une minute plus tard.

Le Rouge et Noir (6-4) prend possession maintenant du deuxième rang de la division Est, devant les Argonauts de Toronto (6-5). Il disputera son prochain match samedi à Régina contre la pire équipe de la LCF, les Roughriders de la Saskatchewan (1-10).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer