Les Lions rugissent, le Rouge et Noir mord

Johnson, qui a été nommé joueur défensif de... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Johnson, qui a été nommé joueur défensif de l'année en 2011, a longtemps évolué en tant que demi défensif. Il s'est retrouvé à la position de demi de coin cette saison. Un rôle qui a semblé lui donner un second souffle.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le match n'aura lieu que dans quatre jours à Vancouver, mais ça s'enguirlande déjà à longue distance entre joueurs du Rouge et Noir et des Lions.

Le receveur étoile de la Colombie-Britannique, Emmanuel Arceneaux, a mis le feu aux poudres, tôt mercredi matin, avec un gazouillis. « Les demis défensifs d'Ottawa m'ont permis facilement de capter sept passes pour 112 verges lors de notre premier match de la saison. Je ne vois aucune raison pourquoi je ne recevrais pas le ballon plus souvent lors de notre prochaine partie. Je vais anéantir ses statistiques », a-t-il écrit sur Twitter.

Cette joute en question remonte au 4 juillet à la Place TD. Les Lions s'étaient inclinés 27-16 malgré la bonne performance de son joueur étoile.

Les deux clubs croiseront le fer à nouveau dimanche au BC Place.

Le commentaire d'Arceneaux n'aura pas mis de temps à se retrouver dans le vestiaire du Rouge et Noir. Deux phrases qui ont piqué l'unité défensive menée par le vétéran Jovon Johnson.

Ce dernier est l'un des quatre demis partants aux côtés d'Abdul Kanneh, Jerrell Gavins et Brandyn Thompson.

« Tu as réussi autant de touchés que de plaqués cette saison ! 400 verges en neuf parties ? 112 verges lors de ta première partie, ce n'est pas trop bon ça », a répliqué Johnson sur les réseaux sociaux.

Ce n'était qu'un début d'un long échange entre les deux joueurs.

« Chaque fois que je t'ai affronté depuis 2009, j'ai connu du succès. Mais on t'a changé de position depuis que tu as ralenti », a ajouté Arceneaux à un certain moment.

Johnson, qui a été nommé joueur défensif de l'année en 2011, a longtemps évolué en tant que demi défensif. Il s'est retrouvé à la position de demi de coin cette saison. Un rôle qui a semblé lui donner un second souffle.

L'athlète âgé de 31 ans a réussi 29 plaqués et deux interceptions lors des neuf premiers matches de la saison.

Sans surprise, il était un joueur très sollicité par les médias après l'entraînement. Et il en a profité pour en rajouter.

« Je suis probablement le joueur le plus loquace dans cette équipe lorsqu'un joueur adverse manque de respect envers un de mes coéquipiers, a rappelé Jovon Johnson.

« Nous ne nous sommes jamais moqués ici des clubs que nous allions affronter, peu importe ce que nous pouvons penser de leurs joueurs (...) Un joueur comme lui ne devrait pas parler de la sorte. »

Et pourtant

Le Rouge et Noir aligne une des défensives les plus redoutables de la LCF. Il domine avec 34 sacs et seulement deux autres clubs, Edmonton et Calgary, montrent une meilleure moyenne de verges allouées à l'ennemi.

Pourtant, ils sont peu nombreux à craindre Ottawa à travers la ligue.

« Je ne dirais pas que les autres formations manquent de respect envers notre défensive. C'est plutôt l'affaire de quelques joueurs ici et là, a dit Johnson.

« Ce que je peux dire, c'est que nous sommes encore plus affamés que lors de la première moitié de saison. Nous avons beau avoir gagné cinq parties. Nous pouvons faire mieux en deuxième moitié de saison. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer