Match d'ouverture à saveur familiale pour les Gee Gees

Ce sera un dimanche pas comme les autres... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Ce sera un dimanche pas comme les autres pour l'équipe de football de l'Université d'Ottawa, qui dispute son premier match de la saison ce week-end. Ce sera encore plus spécial pour Omba et Shako Dimanche.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même nom de famille. Même grandeur. Même position sur le terrain. Ajoutez à cela qu'ils portent tous deux une petite moustache et une barbiche.

Les adversaires des Gee Gees d'Ottawa verront double lors des deux prochains mois.

Deux des nombreuses recrues de l'équipe de football universitaire sont des jumeaux de Pointe-aux-Trembles, un secteur de Montréal. Faites la connaissance d'Omba et Shako Dimanche, deux secondeurs de 1,78 m (5' 10") qui seront en uniforme... ce dimanche en vue du premier match de la saison régulière.

Pour l'occasion, les Gaels de Queen's débarqueront dans la capitale.

«Ça fait 12 ans que nous jouons ensemble. Ce match représente beaucoup pour nous, laisse tomber Omba.

«Quand coach Jamie Barresi (l'entraîneur-chef des Gee Gees) est venu nous recruter l'an dernier, nous ne pouvions pas dire non. Il nous offrait l'opportunité de passer au prochain niveau ensemble.»

Fils d'une mère haïtienne et d'un père congolais, les frères Dimanche sont nés au Québec. Ils ont passé les trois automnes précédents à évoluer chez les Nomades de Montmorency, une équipe de football collégial de première division.

Au départ, les jumeaux ne jouaient pas à la même position.

Shako était jadis un porteur de ballon. «Notre mère n'aimait pas ça au début. Nous passions notre temps à nous frapper à l'entraînement, fait remarquer Omba en riant.

«Mais nos parents nous ont toujours encouragés. Ils ont toujours assisté à nos matches. Ils ont fait une différence dans notre vie.»

Les jeunes hommes âgés de 22 ans racontent avec fierté l'origine de leur prénom respectif peu commun en Amérique. Il provient de la culture congolaise.

«Omba signifie premier jumeau», dit Omba.

«Et Shako veut dire deuxième jumeau», enchaîne Shako.

Souvent, durant l'entrevue, l'un complétera la phrase de l'autre. On apprendra qu'ils ont la même superstition. Qu'ils doivent enfiler en même temps leur chaussette au pied droit avant un match.

Que l'un portera le numéro 13 cette saison, l'autre inversera les chiffres et enfilera le dossard 31.

Quoi d'autre?

Une des rares choses qui les différencient s'avère le poids. Omba pèse 110 kg (242 livres), tandis que Shako, né quatre minutes plus tard, fait osciller la balance à 98 kg (216 livres).

Les jumeaux rêvent de jouer chez les pros et éventuellement se lancer en affaires ensemble. Mais pour l'instant, ils partagent un seul objectif. Celui d'aider leurs nouveaux coéquipiers à bien entamer la nouvelle saison.

Des coéquipiers qui les ont bien reçus à leur arrivée à Ottawa.

Les Dimanche ont notamment renoué avec des anciens amis des rangs collégiaux, dont le secondeur Khadim Mbaye, auteur de sept sacs en 2014 à sa saison recrue chez les Gee Gees.

«Au début, nous avions des doutes. Nous trébuchions sur le livre de jeux. Nous avions de la misère à l'assimiler. Coach Murphy (le coordonnateur défensif) nous aide. Et à la maison, nous étudions les jeux chaque soir avec Khadim, qui habite avec nous.»

Pour l'instant, les jumeaux seront utilisés au sein des unités spéciales.

Les Gee Gees misent sur le retour de tous leurs secondeurs partants de l'édition de l'an dernier, dont Marc-Antoine Laurin qui a participé au Défi Est-Ouest. Derek Wendel, qui a pris part au camp des recrues du Rouge et Noir, amorcera sa deuxième saison en tant que quart et il aura à sa disposition ses cinq meilleurs receveurs de l'automne passé.

Un produit québécois, Bryce Vieira, devrait faire des dégâts au sol, lui qui a récolté en moyenne 114 verges par la course en 2014.

Un autre joueur que les frères Dimanche connaissent bien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer