Le Rouge et Noir frappe fort... encore

Shawn Lemon, 27 ans, a réussi 13 plaqués... (Archives, La Presse Canadienne)

Agrandir

Shawn Lemon, 27 ans, a réussi 13 plaqués la saison dernière dans l'uniforme des Stampeders de Calgary.

Archives, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Rouge et Noir n'aura pas mis de temps à renflouer sa ligne défensive. Il a embauché mercredi un nouvel ailier qui n'a rien d'un citron.

Shawn Lemon a réussi 13 plaqués la saison dernière dans l'uniforme des Stampeders de Calgary. Seulement un joueur dans la LCF, John Chick, a frappé les quarts adverses plus souvent que lui derrière la ligne de mêlée en 2014.

Lemon, 27 ans, était agent libre depuis que son aventure dans la NFL a pris fin lundi. Les 49ers de San Francisco l'avaient libéré.

«Ça va être un joueur spécial pour nous. C'est un gars qui peut faire une différence en défensive, a souligné au Droit le directeur général Marcel Desjardins.

«Il est tenace. Il n'arrête jamais de pourchasser le quart ou le porteur de ballon adverse.»

Surtout, l'athlète de 6'2'' et 251 livres viendra combler la perte de l'ailier Aston Whiteside, dont la saison est terminée. Il s'est déboité le genou gauche, dimanche dernier, contre les Roughriders de la Saskatchewan.

Whiteside menait la LCF avec sept sacs.

«On espère qu'il (Lemon) va jouer au même niveau que la saison dernière», a avoué Desjardins.

L'Américain du Maryland, qui a déjà connu de brefs passages à Régina et Edmonton, a intercepté une passe en plus de réussir 31 plaqués l'an dernier. Il était très sollicité depuis deux jours et demi.

Dans le sprint final, il ne restait qu'Ottawa et Winnipeg. On lui a offert un pacte de deux saisons dans la capitale nationale.

Plusieurs joueurs du Rouge et Noir ont contacté Lemon afin de lui vanter leur équipe. Dans le lot, il y a le vétéran Justin Phillips, qui avait déjà évolué avec lui à Calgary en 2013.

Puis le mot se passe à travers la ligue. Cette franchise vieille d'une saison et demie ne ressemble en rien aux défunts Renegades et Rough Riders, qui avaient de la misère à se payer des joueurs étoiles.

Durant l'hiver, le Rouge et Noir a pu attirer les SirVincent Rogers, Chris Williams, Brad Sinopoli, Ernest Jackson, Greg Ellingson en plus de transiger pour les services de Maurice Price, un ancien coéquipier de Lemon. «Les joueurs parlent non seulement de nos installations, mais aussi de l'atmosphère au sein de l'équipe, a expliqué Marcel Desjardins.

«Des entraîneurs ailleurs aiment menacer leurs joueurs quand ça ne va pas bien. Rick (Campbell) et moi, nous ne sommes pas comme ça ici. Quand ça ne va pas bien, nous gérons nos journées de la même façon que quand ça va bien. Je sais que nos joueurs apprécient ça. Puis il y a l'atmosphère au stade. Nos matches sont disputés à guichets fermés. Puis les joueurs aiment la ville.»

Ajoutez à cela que Desjardins avait une marge de manoeuvre sous le plafond salarial. Encore plus depuis le départ du porteur de ballon étoile Chevon Walker, libéré la semaine dernière. Il était un des plus hauts salariés de l'équipe.

«Nous avions conservé un certain montant d'argent au cas où nous aurions besoin d'aide durant la saison. Nous en avons eu besoin un peu plus tôt que j'aurais pensé. Mais au moins, nous avions cette flexibilité.»

Shawn Lemon s'entraînera avec sa nouvelle équipe la semaine prochaine et devrait être disponible en vue du match contre les Lions de la Colombie-Britannique, le 13 septembre, à Vancouver.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer