Tout un honneur pour Leroy Blugh

Justin Capicciotti a mené les siens avec trois... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Justin Capicciotti a mené les siens avec trois sacs.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Leroy Blugh a vu son intronisation au Temple de la renommée du football canadien être soulignée lors d'une courte cérémonie à la mi-temps du match d'hier, où il a enfilé son veston pour la première fois.

L'ancien ailier défensif a bien aimé être honoré de cette façon, mais l'entraîneur de la ligne défensive du Rouge et Noir a aussi adoré voir ses ouailles y aller de 10 sacs du quart en plus de forcer deux échappés dans le gain de 35-13 contre la Saskatchewan.

«J'ai aimé la cérémonie, mais de voir ces gars-là offrir une telle performance, c'est fantastique, tu ne vois pas ça tous les jours», a-t-il raconté.

Ses joueurs de ligne avaient porté des chandails avec son numéro (89) et son nom dans le dos pour la période d'échauffement, et ils étaient clairement inspirés.

«On a joué comme Leroy nous entraîne, avec de la vitesse et de la pénétration pour aller chercher le quart... On l'adore comme coach, je l'ai aussi eu à Edmonton, donc pour presque toute ma carrière. Il m'a aidé énormément», a noté Justin Capicciotti, meneur de sa bande avec trois sacs.

Keith Shologan, Damaso Munoz et Moton Hopkins en ont obtenu deux chacun, eux.

«C'est bien que toute l'équipe se soit présenté un soir où on honorait un gars qui rentre au Temple, c'est la plus grosse affaire au football canadien et c'est honneur de jouer pour lui», a dit Shologan, qui a rejoint le quart saskatchewanais coup sur coup en fin de rencontre.

Les 10 sacs du Rouge et Noir sont à un du record des trois franchises d'Ottawa confondues, et à trois du record de la LCF détenu par les Eskimos d'Edmonton qui alignaient... Leroy Blugh en 1993 lors d'un match contre Toronto.

«Je me souviens que j'avais eu quatre sacs dans ce match, mon record personnel. Les gars ici ont donc encore du travail à faire pour battre ce record», a-t-il blagué.

Seule note négative pour la ligne défensive, elle a vu l'excellent Aston Whiteside se blesser à une jambe au deuxième quart et il a quitté en voiturette pour ne pas revenir. La gravité de la blessure est indéterminée, a indiqué Rick Campbell.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer