Encore un nouveau botteur?

Le DG de l'équipe, Marcel Desjardins.... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le DG de l'équipe, Marcel Desjardins.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Le Rouge et Noir d'Ottawa reprendra l'entraînement ce matin à la Place TD.

Une nouvelle semaine... Un autre nouveau botteur sur le terrain?

De passage sur les ondes de la station radiophonique TSN 1200, hier après-midi, le directeur général Marcel Desjardins a confirmé que Ronnie Pfeffer s'approche de la capitale.

Pfeffer, qui est âgé de 23 ans, a fait ses débuts dans la Ligue canadienne de football plus tôt cette saison. Les Argonauts de Toronto lui ont accordé la chance d'entreprendre la saison dans leur alignement. Il n'a pas déçu, réussissant 11 de ses 13 placements tout en conservant une moyenne nette de 38,8 verges sur ses dégagements.

Il a quand même perdu son poste dans la Ville-Reine quand Swayze Waters, joueur par excellence dans la LCF au chapitre des unités spéciales en 2014, est revenu de son séjour sur la liste des blessés.

«Ronnie devra d'abord subir un examen médical. Si ça se passe bien, il pourra se joindre à notre équipe d'entraînement», a expliqué Desjardins à la radio, hier.

Le directeur général a indiqué que l'ancien des Golden Hawks de l'université Wilfrid-Laurier a environ «50 % des chances» de faire partie de l'alignement du Rouge et Noir, dimanche prochain, dans un match à domicile présenté à guichets fermés à la Place TD.

Les Roughriders de la Saskatchewan seront alors les visiteurs.

Wilder déçoit

Le R&N a utilisé l'Américain Andy Wilder pour ses bottés de dégagement, la fin de semaine dernière. Les résultats ont été mitigés.

«Andy était déçu de sa performance. Nous étions déçus aussi. Il s'était bien débrouillé durant les séances d'entraînement précédant le match. C'est ce qui nous déçoit le plus», indique Desjardins.

Le directeur général ne veut quand même pas faire porter l'odieux de la défaite à une recrue qui n'avait encore jamais joué dans un stade canadien.

«À Toronto, nous avons fait bien des choses pour nous éloigner de la victoire. Nous avons raté des couvertures en défensive. Nous avons écopé de mauvaises pénalités. Certains joueurs ont été trop égoïstes à mon goût. Tout ça est très frustrant», convient Desjardins. LeDroit

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer