Rouge et Noir: Henry se rapproche d'un retour

«Je suis prêt à jouer si l'équipe a... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

«Je suis prêt à jouer si l'équipe a besoin de moi», affirme le receveur Marcus Henry, opéré pou rune hernie il y a un mois.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le receveur le plus productif de l'an Un du Rouge et Noir s'apprête à disputer un premier match en 2015.

Marcus Henry s'est entraîné hier pour une troisième journée de suite au sein de la principale unité offensive de l'équipe. Il prenait la place de Khalil Paden, qui remplaçait Chris Williams.

Paden se déplace maintenant en béquilles tandis que Williams, embauché à fort prix durant l'hiver, soigne toujours une blessure à une jambe. Il a passé les deux dernières journées à surtout lancer des... balles de tennis avec un autre coéquipier.

Le Rouge et Noir affrontera les Stampeders, demain soir, à Calgary. «Marcus jouera si Chris n'est pas prêt à jouer», soutient l'entraîneur-chef Rick Campbell.

Tirez vos propres conclusions...

«Je suis prêt à jouer si l'équipe a besoin de moi», assure pour sa part Henry, qui a été opéré pour une hernie sportive, il y a un mois.

Les médecins avaient prévu qu'il manquerait six semaines. Le grand joueur de 6'5'' et 224 livres a déjoué les pronostics.

«J'ai hâte de jouer, d'avoir du plaisir à mon tour. J'ai été sur les lignes de côté à chaque match local. J'ai vu à quel point les gars s'amusent cette saison, a-t-il ajouté. Cette attaque est excitante. Elle semble toujours avoir une réponse, même quand l'adversaire décide de blitzzer.»

Cible de choix

Henry avait été la cible favorite du quart-arrière Henry Burris en 2014, captant 67 passes pour 824 verges et deux touchés. Durant l'hiver, l'organisation a fait le ménage.

Ottawa a mis sous contrat les Williams, Jackson, Ellingson et Sinopoli en plus de transiger pour les services de Price.

«Ce qui est intéressant, c'est que notre quart se sert d'un peu tout le monde depuis le début de la saison», a noté Marcus Henry.

Les statistiques lui donnent raison.

Ellingson a récolté 110 verges, la semaine dernière, contre les Alouettes. Williams avait brillé dans la victoire précédente face aux Stampeders, amassant 162 verges.

Lors du premier match à domicile, ce fut au tour de Sinopoli d'être occupé. Il a capté neuf passes.

Quant à Jackson, il a été une des vedettes de la semaine inaugurale à Montréal.

 Tu sais que tôt ou tard, ton tour viendra, qu'on va te lancer le ballon. Il suffit d'être patient», a souligné Henry.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer