Victoire in extremis contre les Alouettes

C'est un touché d'Henry Burris sur un plongeon...

Agrandir

C'est un touché d'Henry Burris sur un plongeon d'une verges à 1:30 de la fin qui a fait la différence dans le gain de 26-23 du Rouge et Noir (4-2) vendredi soir devant 24 500 spectateurs à la Place TD.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les caméras de télévision étaient braquées la plupart du temps sur Michael Sam, qui a enfin effectué ses débuts au football professionnel.

Mais les petits Québécois du Rouge et Noir d'Ottawa et des Alouettes de Montréal ont damé le pion au premier joueur ouvertement gai de la LCF vendredi soir devant une salle comble de 24 427 amateurs à la Place TD.

C'est un touché du bon vieux Henry Burris sur un plongeon d'une verges à 1:30 de la fin qui a fait la différence dans le gain de 26-23 du Rouge et Noir (4-2), une deuxième victoire d'affilée et une deuxième cette saison contre Montréal (2-4)

Mais auparavant, un majeur de Samuel Giguère, qui a capté une passe de neuf verges du quart Rakeem Cato quelques instants après une passe et course de 38 verges de Jean-Christophe Beaulieu, a lancé les visiteurs en avant avec 9:25 à faire au quatrième quart.

Giguère répliquait au touché de Patrick Lavoie, fin seul après une feinte de remise à Chevon Walker qui a confondu la défensive montréalaise incluant Sam (sur le terrain pour ce jeu, lui qui en a joué une dizaine), a lancé les locaux en avant en fin de troisième quart. C'était son premier avec le Rouge et Noir.

Une interception à la porte des buts d'Antoine Pruneau, sa première chez les pros, avait aussi empêché les visiteurs d'accentuer leur avantage en fin de première demie.

«C'est une victoire gigantesque pour nous, on a le bris d'égalité ce qui est énorme, sans dire que la prochaine partie contre Montréal va avoir moins de saveur», a raconté Lavoie après la rencontre.

«C'est un touché qui fait du bien, mon premier ici, mon premier en quatre ans après en avoir compté quatre à ma première année. Mon numéro est sorti, on m'a fait confiance», a-t-il ajouté.

Le Rouge et Noir avait amorcé la rencontre sur les chapeaux de roue, l'attaque traversant rapidement le terrain après le botté d'envoi, la poussée de 78 verges sur 10 jeux étant couronnée par une passe à la pelle de Burris à Ernest Jackson sur sept verges.

Ça s'est gâté par la suite pour l'offensive, qui a amassé presque la moitié de ses gains de la première demie (164 verges net) sur cette seule séquence.

Celle des Alouettes a été nettement plus efficace, mais sa première longue poussée s'est soldée par un simple quand le botteur Boris Bede a raté un placement de 43 verges. Il s'est repris au début du deuxième quart sur 18 verges, puis les visiteurs ont pris les devants quand Rakeem Cato a couru sur 19 verges pour un majeur préparé par deux longues passes au demi à l'attaque Brandon Rutley.

Un simple de Bede sur un dégagement a porté la marque à 12-7 Montréal à la mi-temps, un pointage flatteur pour l'équipe locale.

En plus de l'interception de Pruneau, un long retour de botté de Stefan Logan pour un touché a aussi été annulé en raison d'une punition pour bloc illégal.

Le touché de Montréal n'a pas nécessité une longue poussée parce que le botteur franco-québécois Anthony Alix avait complètement raté un dégagement. Il a quitté le match par la suite et n'est pas revenu, le nouveau venu Chris Milo devant faire double emploi.

Ce dernier a réduit l'écart à deux points au début de la deuxième demie en y allant de son premier placement avec la formation de la capitale, un botté de 41 verges qu'il a célébré en allant récupérer le ballon.

«L'attaque a connu des ratées un peu normales après une semaine de congé, mais on a réussi à faire les gros jeux en fin de rencontre quand c'était le temps», analysait Burris, qui a complété une longue passe de 38 verges à Greg Ellingson avant son touché décisif, survenu après une punition pour obstruction dans la zone des buts des Alouettes.

La défensive a réussi à obtenir aussi de gros sacs aux dépens de Cato, le jeune quart des Alouettes qui a été notamment rejoint deux fois par l'ailier défensif Aston Whiteside.

Le Rouge et Noir disputera maintenant son prochain match samedi prochain à Calgary.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer