Même pas sept verges

Chris Williams affiche une récolte de 134 verges... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Chris Williams affiche une récolte de 134 verges en 20 retours cette saison, pour une moyenne de 6,7 par course.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chris Williams répond à toutes les attentes du Rouge et Noir en tant que receveur de passe après son acquisition sur le marché des agents libres l'hiver dernier, après qu'il ait été libéré par les Bears de Chicago.

Meneur de son club avec 27 attrapés pour 432 verges de gain, un total qui est sommet dans la Ligue canadienne de football, Williams n'a pas autant de succès dans son autre spécialité, les retours de bottés.

Celui qui a eu congé d'entraînement hier vient seulement au 10e rang dans le circuit avec sa moyenne de 6,7 verges de gain par retour de dégagement (134 verges en 20 retours), son plus long ayant été pour à peine 22 verges.

«Nous avons besoin de faire peur aux autres équipes à ce niveau. Nous avons eu quelques bonnes parties, on cherche toujours à aller chercher au moins 10 verges, soit un premier essai. Mais ça nous prendrait quelques gros jeux, ce qu'on n'a pas fait encore. On cherche à améliorer nos tactiques pour mettre les gars dans les bonnes positions... Chris a besoin de plus d'aide au niveau des blocs», estime l'entraîneur-chef Rick Campbell.

Williams pense qu'il peut lui-même faire beaucoup mieux, cependant.

«Il faut que je sois meilleur, c'est certain. Il faut aussi que l'on soit tous sur la même page pour avoir une meilleure congruence. Mais la saison est encore jeune, nous avons eu une semaine de congé et d'ici la prochaine, j'espère que tout sera à point», a indiqué Williams hier.

Sa moyenne sur les retours serait évidemment bien meilleure si une course de 101 verges pour un majeur n'avait pas été annulée par une punition lors du premier match à domicile de la saison contre les Lions de la Colombie-Britannique.

«Ça fait mal à la moyenne, c'est sur. Mais ce sont des choses qui arrivent, les gars travaillent fort et ce n'est qu'une question de temps avant qu'on explose à nouveau et que ça compte cette fois», ajoute Williams.

En vitesse

Le Rouge et Noir a annoncé hier en fin d'après-midi qu'il reste moins de 500 billets à vendre pour le match de vendredi contre les Alouettes. Le club se dirige donc vers son 11e match à guichets fermés en 13 parties à la Place TD.

mbrassard@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer