Quels demis à l'attaque?

Rick Campbell.... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Rick Campbell.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Quand on parle à Rick Campbell de ce qui pourrait être amélioré, il cible rapidement trois éléments.

«Nous devons cesser de prendre toutes ces pénalités inutiles après les coups de sifflet», lance-t-il d'emblée, et personne ne va le contredire.

«Nous devons nous montrer plus efficaces lors des retours de bottés. Je crois que nous faisons des trucs intéressants dans les unités spéciales, par moments, mais nous ne pouvons pas vraiment nous targuer d'intimider nos adversaires. Nous pouvons courir mieux. Nous pouvons bloquer mieux.»

«Je crois que notre attaque au sol, de façon générale, peut se montrer plus dangereuse», lance-t-il enfin.

Pour ajouter du poids à son affirmation, Campbell dit qu'il ne sait pas qui seront ses demis à l'attaque contre les Alouettes.

Après avoir raté le dernier match contre les Stampeders de Calgary, Chevon Walker serait prêt à reprendre son poste.

«Chevy a l'air de mieux se porter. Il a recommencé à s'entraîner. Ça nous donne quelques options. Nous avons maintenant trois joueurs en santé qui sont prêts à jouer», observe Campbell.

En l'absence de Walker, contre Calgary, Jeremiah Johnson a gagné seulement 22 verges sur 10 courses. Rien pour écrire à sa mère.

Le troisième demi à l'attaque de l'organisation, Jock Sanders, attend toujours une opportunité de se faire valoir.

«Nous n'allons pas aligner trois demis à l'attaque dans notre prochain match. Nous aurons donc une décision importante à prendre dans les prochains jours», tranche Campbell.

Sstlaurent@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer