Un vrai de vrai

Justin Phillips.... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Justin Phillips.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Justin Phillips s'est pointé pour l'entrevue sans ses espadrilles. Son pied gauche était enflé. La même jambe qu'il a cassée l'an dernier durant la saison.

On voulait savoir comment le capitaine se portait, lui qui a manqué les deux matches hors-concours du Rouge et Noir. Il assure que tout va bien, qu'il devrait être en mesure de commencer la saison régulière.

On voulait lui jaser aussi de lutte professionnelle.

L'appui du Iron Sheik

L'ailier défensif d'Ottawa a reçu un courriel de la part du Iron Sheik, une ancienne vedette de la WWF devenue la WWE. Des mots d'encouragement pour Phillips, qui tente un retour au jeu après cette horrible blessure.

«Dans son langage bien coloré, il m'a demandé si j'étais un peureux ou un vrai de vrai. Je lui ai répondu que j'étais un vrai de vrai», a relaté le joueur de football, qui ne cache pas son amour pour la lutte.

Un de ses oncles a aussi connu une carrière dans le ring. Ivan Koloff a déjà remporté une des ceintures de la WWF durant les années 1980.

«Mon lutteur favori à l'époque était l'Ultimate Warrior. J'aimais bien aussi The Legion of Doom et un vilain comme Jake The Snake!»

Mcomtois@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer