McCallum se cherche du boulot

Paul McCallum.... (La Presse Canadienne, Archives)

Agrandir

Paul McCallum.

La Presse Canadienne, Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Est-ce que le Rouge et Noir pourrait se tourner vers le dernier survivant des Rough Riders d'Ottawa pour régler son problème de botteur?

Paul McCallum, le seul joueur toujours actif à avoir porté les couleurs du défunt club de la capitale, a été remercié samedi par les Lions de la Colombie-Britannique. La direction a opté pour deux joueurs plus jeunes que le vétéran de 45 ans.

Un divorce qui a été loin de se faire à l'amiable. Le vétéran de 22 saisons dans la LCF a décidé d'utiliser les médias sociaux pour faire le point sur sa situation.

Ses patrons avaient dit plus tôt dans la journée que McCallum avait demandé à être libéré par l'équipe.

Ce que le principal a nié.

«Je ne m'y prends jamais de cette façon, mais je tiens à être clair et précis à ce sujet. Je n'ai pas demandé à être libéré. On m'a demandé de prendre ma retraite. Sinon, je serais retranché», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Un dirigeant d'une équipe adverse dans la LCF s'attendait dimanche à ce que le Rouge et Noir contacte McCallum. «Aucun autre botteur n'a été plus précis que lui au chapitre des placements la saison dernière, a rappelé notre source.

«Quel club possède le plus gros point d'interrogation à ce chapitre dans le circuit? Le choix logique comme destination est Ottawa. Mais il reste à voir si Paul veut déménager à l'autre bout du pays. Ça serait une belle histoire.»

McCallum est le père de deux adolescentes. Et il aime assister à leurs parties de soccer mineur dans la région de Vancouver.

De plus, il travaille depuis neuf ans en tant qu'agent immobilier durant la saison morte dans sa Colombie-Britannique natale.

Le Rouge et Noir zieute trois botteurs en ce moment au camp d'entraînement. Il en a déjà retranché deux après le camp des recrues. Des trois toujours en lice, un traînerait une blessure à une jambe. La recrue John Mark a raté quelques entraînements en raison de «fatigue». Un autre candidat, Anthony Alix, n'a pas épaté la galerie.

McCallum a réussi 38 de ses 42 tentatives de placement en 2014. Son plus long botté de précision a été réussi sur une distance de 49 verges.

Ce dernier a complété sa première saison en carrière dans la capitale nationale en 1993 après avoir été retranché par les... Lions de la Colombie-Britannique.

Il avait disputé trois parties en relève de Terry Baker chez les Rough Riders lors de l'automne en question.

«L'équipe avait changé son logo lors de mon passage. Nous étions au double R enflammé sur notre casque», s'est rappelé McCallum lors d'une entrevue accordée au Droit, quelques jours avant de disputer un match à Ottawa en 2014 contre le Rouge et Noir.

Le père de famille a été associé aussi à la courte histoire d'une autre ancienne franchise.

«Peu de gens s'en souviennent, mais j'avais participé au premier match de l'histoire des Renegades. C'est moi qui avais réussi le placement victorieux en prolongation», avait souligné McCallum, qui était à l'époque membre des Roughriders de la Saskatchewan.

mcomtois@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer