Camp du Rouge et Noir: place aux choses sérieuses

C'était la dernière journée du camp des recrues,... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

C'était la dernière journée du camp des recrues, vendredi.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les préliminaires ont pris fin vendredi sur le terrain de football de l'Université Carleton, place aux choses sérieuses.

C'était la dernière journée du camp des recrues et après une journée de congé samedi, ce sera au tour des vétérans de se rapporter à l'entraîneur-chef Rick Campbell et au directeur général Marcel Desjardins dimanche.

Il ne devrait pas y avoir trop de coupes parmi la trentaine de nouveaux venus, quoique l'équipe a retranché deux botteurs vendredi, les Américains Trey Barrow et Zach Ramirez, alors qu'un nouveau, Delbert Alvarado, s'est amené.

«Le rythme au camp (des recrues) était plus élevé que l'an dernier, mais la grande différence sera lorsque les vétérans vont se présenter. Ces joueurs sont nouveaux pour nous, mais les gars qui étaient là l'an passé vont faire monter le niveau de jeu», estimait Campbell vendredi.

«Il y a une poignée de recrues qui pourraient surprendre, un ou deux joueurs pourraient avoir un impact et faire une différence, alors qu'un autre groupe pourrait se greffer à l'équipe sur les unités spéciales, ou avoir un rôle en offensive ou en défensive. Il y a toujours des surprises, j'aime garder l'esprit ouvert et ne pas porter de jugement tant qu'on n'a pas vu ces gars-là sur le terrain lors d'un match», a-t-il ajouté.

Huit jours après la première pratique, le lundi 8 juin, le club de deuxième année dans la LCF disputera son premier match hors concours en rendant visite aux Tiger-Cats de Hamilton et c'est après coup que l'alignement va commencer à vraiment prendre forme.

«Nous avons pas mal plus de profondeur (cette année), nous allons retrancher de bons joueurs de football, ce qui n'était pas toujours le cas l'an passé, a indiqué Desjardins. Il va y avoir plus d'une dizaine de changements (par rapport à la fin de l'an dernier), mais ça, c'est normal pour toutes les équipes. Il va y en avoir autant l'an prochain. Tu cherches toujours à t'améliorer.»

Nouveau botteur

Mis sous contrat vendredi, Alvarado est un nouveau botteur luttant pour le poste laissé vacant par le blessé Brett Maher, mais il est connu du Rouge et Noir puisqu'il avait été invité à la fin du camp de l'an dernier, après un passage à celui des Alouettes.

«On sait ce qu'il peut faire, ça avait été très serré (entre lui et Maher) l'an dernier. Nous allons ajouter un autre botteur à l'alignement (aujourd'hui) aussi», a indiqué Desjardins.

Alvarado, qui est propriétaire d'un ranch au Texas produisant des chevaux de rodéo (avec son épouse qui est une championne des épreuves de vitesse), espère que cette autre chance sera la bonne, lui qui a aussi pris part à un camp à Hamilton en 2013. «Être botteur, c'est une longue épopée. Tu peux rebondir plusieurs fois et finalement être à la bonne place au bon moment, que ce soit dans la NFL ou la LCF. J'espère que cette fois sera la bonne, la compétition est grande ouverte», a dit celui qui peut aussi bien faire les placements que les dégagements.

John Mark, un Canadien, est l'autre botteur actuellement sous contrat qui luttera pour ce poste important.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer