Le Rouge et Noir perd des abonnés

Le Rouge et Noir a perdu environ 3400... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le Rouge et Noir a perdu environ 3400 abonnements de saison, mais il en a gagné 2000. Alors le président de l'équipe Jeff Hunt n'est pas du tout inquiet.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La première saison du Rouge et Noir d'Ottawa n'a pas été mémorable sur le terrain avec seulement deux victoires, mais elle a été un succès alors que ses neuf parties locales à la Place TD ont été disputées devant des gradins remplis à capacité par plus de 24000 spectateurs.

À l'approche de sa deuxième campagne, l'équipe devrait en théorie être améliorée avec un influx de nouveaux joueurs de talent, mais il est possible que l'aspect nouveauté qui ne sera plus là affecte négativement l'affluence aux matches.

Une tendance normale

Lors d'une conférence téléphonique nationale hier pour faire un survol de la saison morte de son équipe, le président du Rouge et Noir Jeff Hunt a révélé que le club de la Ligue canadienne de football a perdu environ 20% de ses abonnements saisonniers de la première campagne. Une perte importante, mais qui n'est pas si pire que ça selon lui.

«Les équipes de première année dans n'importe quelle ville et n'importe quel sport ont tendance à avoir un taux de renouvellement des abonnements d'environ 50%. Nous en avions l'équivalent de 17000 la saison dernière, et nous étions inquiets pour la deuxième année, mais 80% d'entre eux ont été renouvelés, ce qui excède nos attentes», a indiqué Hunt.

Ce dernier a mentionné dans la même veine que le Rouge et Noir a réussi à vendre 2000 nouveaux abonnements, «ce qui couvre presque la perte de 20% (3400), nous sommes donc confiants avec encore un mois ou deux avant le début de la saison, nous allons être corrects».

Le président de l'équipe a lui-même tenté de rejoindre plusieurs des personnes qui ont choisi de ne pas demeurer des clients de son entreprise au cours des derniers jours, et personne ne s'en plaint de la fiche de l'équipe l'an dernier pour justifier la décision. Aussi, il semble que les partisans de l'équipe en sol outaouais - environ 2000 abonnés selon Hunt - ont pour la plupart renouvelé ceux-ci.

«La communauté francophone en général, et celle de Gatineau en particulier, nous appuie bien. C'est intéressant de noter que notre taux de renouvellement risque d'y être plus élevé que du côté d'Ottawa.»

Jeff Hunt
Président du Rouge et Noir

«De tous les appels que j'ai faits, je pense qu'il n'y avait que deux ou trois indicatifs régionaux 819 dans le lot sur les 100 premiers. La communauté francophone en général, et celle de Gatineau en particulier, nous appuie bien. C'est intéressant de noter que notre taux de renouvellement risque d'y être plus élevé que du côté d'Ottawa. C'est encourageant alors que cette démographie a été une plaisante surprise», dit Hunt.

Alors qu'il y avait des craintes au niveau du transport avant et après les matches en 2014, le Rouge et Noir n'a plus trop de craintes à ce niveau pour la nouvelle saison. Le fait que le parc Lansdowne n'est plus un gigantesque chantier de construction, et que de nouveaux commerces, restaurants et bars pourront accueillir les amateurs après les parties, devrait aider, croit Hunt.

«Il y avait un bon buzz les jours de match l'an dernier et nous espérons bâtir là-dessus. La crainte était qu'il y aurait une génération perdue de partisans à Ottawa, mais nous sommes l'envie du reste de la LCF pour ce qui est de la démographie des 18-34 ans, qui sont venus en grand nombre. Ils n'ont peut-être pas encore acheté d'abonnements, mais ils sont nos détenteurs de billets de saison de l'avenir», a-t-il ajouté.

Il sera plus facile de remplir à nouveau le stade si l'équipe remporte plus de matches, évidemment. À cette fin, le Rouge et Noir a ajouté quelques gros noms en attaque pendant la saison morte, surtout des receveurs de passe (Maurice Price, Ernest Jackson, Brad Sinopoli, Greg Ellingson et Chris Williams) en plus d'un bloqueur, SirVincent Rogers, pour mieux protéger le quart Henry Burris.

«Je m'attends à ce que nous soyons des séries cette année, a maintenu le dg Marcel Desjardins hier. Je ne peux pas dire combien de victoires ça va prendre, cependant. Ce ne serait pas correct de fixer un tel objectif.»

«Nous avons ajouté de nouveaux joueurs, de nouvelles armes... Nos jeunes joueurs en défensive qui ont montré qu'ils étaient capables de jouer dans cette ligue l'an dernier devraient aussi s'améliorer», a renchéri l'entraîneur-chef Rick Campbell.

Le deuxième camp d'entraînement de l'équipe se mettra en branle le 31 mai. La saison régulière se mettra ensuite en branle le 25 juin à Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer