Alexandre Laganière, un footballeur au grand coeur

Le Rouge et Noir a surpris en repêchant... (Archives, La Presse)

Agrandir

Le Rouge et Noir a surpris en repêchant l'espoir québécois Alexandre Laganière, originaire de la Vieille capitale.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alexandre Laganière a passé la soirée du repêchage de la LCF, caméra à la main. Il tenait à immortaliser en photo et vidéo la réaction de ses coéquipiers des Carabins de l'Université de Montréal lorsque leur nom était appelé.

Puis une surprise s'est produite au début de la septième et dernière ronde. Son téléphone a sonné. Au bout du fil, un dirigeant du Rouge et Noir lui a annoncé qu'il était sélectionné. Que sa carrière allait se poursuivre à Ottawa.

« J'étais surpris et excité. Un beau mélange d'émotions, a avoué le joueur de ligne offensive originaire de Québec, mercredi, au lendemain de l'encan de la Ligue canadienne de football.

« Je n'avais aucune attente. Je n'avais même pas participé au camp d'évaluation. »

En fait, aucun club ne l'avait approché dans les dernières semaines. Le Rouge et Noir a fini par le contacter une première fois, lundi dernier. Il avait une question pour lui.

On voulait savoir si les rumeurs voulant qu'il cesse de jouer au football étaient fondées. La réponse de Laganière, qui vient de compléter un baccalauréat en administration à l'École des Hautes études commerciales de Montréal (HEC) ?

Non. Il veut tenter sa chance chez les pros.

« Dès que je termine l'entrevue et de manger mon poulet, je m'en vais sur le terrain. Je vais m'entraîner toutes les journées afin d'être prêt en vue du camp d'entraînement », a-t-il lancé au journaliste.

Laganière n'a pas dit un mot de cette discussion à ses amis.

« Je ne voulais pas me porter malchance. Je ne voulais pas être déçu si on ne me choisissait pas. »

Aujourd'hui, Laganière est un gars heureux.

« Les gens du Rouge et Noir m'ont dit qu'ils avaient vu de belles choses de moi l'an dernier. Je veux reproduire ça, faire ma place et montrer qu'ils ont fait le bon choix. »

Le directeur général Marcel Desjardins croit que les six joueurs choisis mardi par son club peuvent se tailler une place dès cette saison. « Que ce soit au sein de l'alignement partant, des unités spéciales ou l'équipe de pratique », a-t-il précisé.

Un artiste dans l'âme

Ses adjoints et lui n'ont pas seulement mis la main sur un excellent joueur de football. Laganière a un coeur aussi gros que son gabarit de 6' 4" et 305 livres.

Son implication dans la communauté a été notée plus d'une fois au fil des dernières années. Le jeune homme âgé de 24 ans a participé à des campagnes de l'UNICEF à l'école secondaire en plus de mettre sur pied un programme nommé « Ambassadeur de la paix » lors de son passage sur les bancs collégiaux.

« J'allais parler de respect dans les écoles secondaires », a-t-il expliqué. À cela s'ajoute la mise sur pied de visites dans les hôpitaux avec des amis chez les Carabins.

« J'ai tout le temps aimé partager et aider », a ajouté Laganière, qui a été finaliste au prix Russ-Jackson, l'automne dernier.

Plus tôt en mai, le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) lui a remis une bourse de 5000 $ dans le cadre de son programme Ambassadeurs Lait's Go Sport.

Quoi d'autre doit-on savoir à son sujet ?

Il aime chanter et animer des galas. Plus jeune, il était plutôt « artistique que sportif ». Il a été initié au football en deuxième secondaire par le directeur du Séminaire Saint-François.

« Ma première paire de chaussures de football, je l'ai achetée chez Play It Again Sports pour 11 $ », s'est rappelée la nouvelle recrue du Rouge et Noir.

Ce dernier a déjà un chandail de son équipe. Le secondeur Antoine Pruneau assistait à la soirée organisée par les joueurs des Carabins, mardi, au centre d'éducation physique et des sports de l'Université de Montréal (CEPSUM).

« Antoine était là avec un chandail du Rouge et Noir. Il était prêt à le donner si un joueur était repêché. Il était un peu trop petit pour moi. C'était un large, a confirmé Alexandre Laganière en riant.

« C'était très gentil de sa part. Et il n'avait que de bons mots à me dire au sujet de l'organisation. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer