Coup dur pour le Rouge et Noir

L'entraîneur-chef Rick Campbell devra vraisemblablement se débrouiller sans...

Agrandir

L'entraîneur-chef Rick Campbell devra vraisemblablement se débrouiller sans Brett Maher cette saison. Blessé à la hanche, le botteur brillait par son absence au mini-camp du Rouge et Noir, hier à la Place TD.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ça devait être une journée festive. Le Rouge et Noir lançait son mini-camp de trois jours, hier, à la Place TD.

Une première sortie attendait les nombreux nouveaux visages embauchés à fort prix durant l'hiver. Une journée qui marquait aussi le retour sur le terrain du vétéran quart-arrière Henry Burris, qui fêtera ses 40 ans dans cinq semaines.

Sauf qu'il manquait un nom important parmi les 87 joueurs sur la surface synthétique.

Le botteur Brett Maher n'a pas fait le voyage à Ottawa. En fait, tout laisse croire qu'on ne le verra pas dans la capitale nationale en 2015.

Non, il ne boude pas. Le héros de la première victoire de l'histoire du Rouge et Noir s'est plutôt blessé à la hanche, il y a deux semaines, lors d'un entraînement chez lui au Nebraska.

«C'est assez sérieux, a avoué le directeur général Marcel Desjardins.

«Les chances sont qu'il ne pourra pas jouer pour nous cette saison», a-t-il ajouté. Le club devrait en savoir plus sous peu au sujet de son état de santé.

Il s'agit d'un dur coup pour le Rouge et Noir.

D'abord parce que Maher excellait pour les dégagements en plus d'avoir participé à quelques jeux truqués. Il avait notamment été finaliste pour le titre de joueur par excellence au sein des unités spéciales dans la division Est.

Puis l'organisation ne mise sur aucun autre botteur d'expérience dans ses rangs afin de le remplacer.

Les deux autres jambes d'acier au mini-camp n'ont jamais touché à un ballon de la LCF.

Mark, Ramirez ou autre

La recrue canadienne John Mark a brillé dans les rangs universitaires à Calgary avant que les Roughriders de la Saskatchewan n'échangent ses droits à Ottawa durant l'hiver. Puis il y a l'Américain Zack Ramirez, qui s'est entraîné avec l'équipe durant l'automne.

Il est possible que ni l'un ni l'autre ne soit l'homme de confiance de l'entraîneur Rick Campbell lors du début de la saison.

«Nous avons quelques botteurs sur notre liste de négociation, a souligné Desjardins.

«Nous avons donc d'autres options. Mais est-ce que ces joueurs veulent poursuivre leur carrière dans la Ligue canadienne de football? Ça reste à voir.»

Le Rouge et Noir s'est retrouvé dans une pareille situation l'an dernier. Maher avait entamé le camp d'entraînement à Winnipeg avant d'être libéré par les Blue Bombers. Il avait abouti dans la capitale à la mi-juin.

Vétérans Absents

Brett Maher n'est pas le seul vétéran qui manque à l'appel durant ce mini-camp dont la participation s'avère facultative. Le receveur Maurice Price, acquis des Stampeders de Calgary, vient de se marier.

«Je lui ai conseillé de rester auprès de son épouse, de bien entamer cette nouvelle étape dans sa vie», a lancé Campbell en riant aux journalistes.

Le centre-arrière John Delahunt et l'ailier défensif Justin Phillips, tous deux originaires de la région, ont aussi opté de ne pas fouler le terrain.

«Justin est remis de sa blessure sérieuse subie la saison dernière. On veut simplement jouer de prudence dans son cas. Il sera présent au camp en juin», a assuré l'entraîneur-chef.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer