Pruneau ronge son frein

Pruneau adore aller motiver des étudiants, mais il... (Patrick Woodbury, archives LeDroit)

Agrandir

Pruneau adore aller motiver des étudiants, mais il a également bien hâte de sauter sur le terrain en vue du mini-camp du Rouge et Noir en avril.

Patrick Woodbury, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Antoine Pruneau aurait pu mettre le cap vers son patelin de Montréal durant l'hiver. Il a préféré rester à Ottawa.

« Je ne suis pas le seul, fait remarquer la recrue de l'année chez le Rouge et Noir en 2014. Nous sommes une dizaine de gars qui passent l'hiver ici, à s'entraîner ensemble. »

On retrouve notamment son ami et colocataire, le receveur québécois Scott Macdonell, de même que les Henry Burris, Jon Gott, Jordan Verdone et Eric Fraser.

« Il y a même quelques Américains qui sont restés à Ottawa », note Pruneau. Un d'eux ? Le spécialiste des retours de botté, Jamill Smith, qui est natif de l'Indiana.

On peut suivre l'adaptation du petit Smith à son premier hiver canadien via son compte Twitter qu'il nourrit d'observations sur une base quotidienne.

Tout ce beau monde effectue des visites dans des écoles de la région depuis la fin de la saison dernière.

Pruneau adore aller motiver des étudiants. Mais du même souffle, il a hâte de sauter sur le terrain en vue du mini-camp du Rouge et Noir en avril.

« Surtout quand je porte mon uniforme et je tiens un casque dans les mains comme c'est le cas aujourd'hui », souligne-t-il, arborant son numéro six pour une conférence de presse à la Cage aux sports.

Macdonell et lui étaient sur place hier à l'annonce d'un partenariat avec la station 104,7 FM, nouveau diffuseur francophone de l'équipe de la LCF. En plus de ces événements communautaires, le secondeur québécois passe beaucoup de temps dans la salle vidéo en compagnie du coordonnateur Mark Nelson.

« Une fois par semaine, nous regardons un de nos matches de l'an dernier. Nous analysons tout ensemble. »

Tout ça afin que Pruneau, auteur de 69 plaqués et deux sacs du quart, cause encore plus de maux de tête aux offensives adverses en 2015.

Partager

À lire aussi

  • Le Rouge et Noir se paie trois joueurs

    Football

    Le Rouge et Noir se paie trois joueurs

    Le Rouge et Noir n'a pas perdu de temps pour obtenir du renfort, mardi, lors de l'ouverture du marché des agents libres dans la Ligue canadienne de... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer