Le Rouge et Noir prépare son magasinage

Le Gatinois Danny Groulx, vétéran du Rouge et... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le Gatinois Danny Groulx, vétéran du Rouge et Or de l'université Laval, a été épié par le Rouge et Noir.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le lèche-vitrines a commencé ces jours-ci dans la Ligue canadienne de football (LCF). Le véritable magasinage, lui, ne s'effectuera toutefois que dans deux mois.

Le circuit a dévoilé hier la liste des plus beaux espoirs en vue du repêchage en mai. La veille, il avait rendu publique une autre liste, celle-là des joueurs qui pourront devenir agents libres en février.

Deux listes qui ont de quoi faire saliver le Rouge et Noir et ses partisans, surtout après une première saison difficile sur le terrain. Une année marquée par deux maigres victoires.

Ce qu'on sait jusqu'ici? Ottawa a beaucoup d'argent à dépenser. Et ça tombe bien. Il y aura de bons joueurs disponibles.

Des 136 agents libres potentiels, neuf ont été nommés au sein de l'équipe d'étoiles en 2014. Et il y a un peu de tout.

Le Rouge et Noir veut renforcer sa ligne offensive, la pire de la ligue, et offrir une meilleure protection à son quart-arrière, que ce soit Henry Burris, Thomas DeMarco ou un autre.

Pourquoi pas se tourner vers le centre canadien Brett Jones, des Stampeders de Calgary? Il a été nommé le joueur de ligne par excellence de la dernière saison dans la LCF.

Jones, âgé de seulement 23 ans, a aidé son équipe à gagner la coupe Grey. En plus, il connaît bien l'équipe d'entraîneurs à Ottawa. Ces derniers sont tous des anciens des Stampeders, ou presque, avec en tête Rick Campbell.

L'embauche d'un jeune joueur de sa trempe permettrait de déplacer son ancien coéquipier Jon Gott à la position de garde.

Notre deuxième choix? Pourquoi ne pas délier à nouveau les cordons de la bourse pour un autre joueur de ligne offensive, plus précisément un bloqueur canadien? Ça tombe bien, car l'ancien premier choix Ben Heenan fait partie des agents libres potentiels.

À l'image de Jones, l'étoile des Roughriders de la Saskatchewan va coûter très cher. Mais le plafond salarial augmentera à cinq millions $ en 2015 et le Rouge et Noir possède la plus grande marge de manoeuvre parmi les neuf équipes de la LCF.

Il y a des receveurs disponibles et le dg Marcel Desjardins veut un joueur d'impact. Tiens, S.J. Green, auteur de trois saisons de plus de 1000 verges chez les Alouettes de Montréal, demeure très intéressant malgré ses 29 ans.

Joueurs canadiens

Ottawa veut aussi ajouter de la profondeur à son contenu canadien à cette position. L'an dernier, l'équipe a entrepris la saison avec Paris Jackson, Matt Carter et la recrue Scott Macdonell. Un trio qui n'a rien cassé.

Pourquoi ne pas faire les beaux yeux à Samuel Giguère ou même à Éric Deslauriers qui, dit-on en coulisse, serait maintenant ouvert à l'idée de jouer dans son patelin? Ces joueurs seront de bons parrains pour le jeune Macdonell.

En défensive, le demi des Tiger-Cats, Delvin Breaux, de même que le maraudeur Tyron Brackenridge et l'ailier défensif Odell Willis seront parmi les agents libres qui susciteront le plus grand intérêt.

Tout ça à condition qu'ils ne s'entendent pas avec leur club respectif d'ici les deux prochains mois.

Le Rouge et Noir, lui, possède sept joueurs pouvant se prévaloir de leur autonomie. À moins d'une surprise, les vétérans Joe Eppele et Jason Pottinger devraient accrocher leurs épaulettes tandis que le plaqueur Moton Hopkins tentera sa chance dans la NFL.

L'avenir du demi-offensif Jonathan Williams, qui a brillé en fin de saison, est nébuleux. Il s'est blessé à un genou. Sa convalescence devrait prendre plusieurs mois.

Et le repêchage dans tout ça? Les deux plus beaux espoirs sont des joueurs de ligne offensive. Alex Mateas, originaire d'Ottawa, est classé deuxième par la centrale de dépistage de la LCF dans son plus récent relevé. Il a disputé tous les matches de son équipe dans la NCAA, les Huskies de l'Université du Connecticut, lors des deux dernières années.

Quant au garde Danny Groulx, qui est né à Gatineau, il a vu sa valeur chuter, passant du quatrième au huitième rang. Le vétéran du Rouge et Or de l'université Laval a été épié par le Rouge et Noir, qui possède notamment les premier et 10e choix au total au repêchage...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer