Un laissé-pour-compte impressionnant

Eric Rogers a commencé sa saison dans l'Arena... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Eric Rogers a commencé sa saison dans l'Arena Football League pour la finir à côté de la coupe Grey.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un des premiers joueurs retranchés dans l'histoire du Rouge et Noir s'est avéré une des vedettes du match de la Coupe Grey, dimanche soir, à Vancouver.

Eric Rogers a été le receveur le plus productif de la finale de la Ligue canadienne de football. Il a capté cinq passes pour des gains de 108 verges dans la victoire des Stampeders de Calgary aux dépens des Tiger-Cats de Hamilton.

Le joueur américain de 23 ans en était seulement à son troisième match pour l'équipe albertaine, qui l'avait mis sous contrat en juillet. Il avait notamment brillé à sa première sortie, marquant deux touchés.

Des débuts qui étaient survenus lors de la dernière partie du calendrier régulier.

«La vie est un peu comme des montagnes russes. La carrière d'un joueur de football aussi», fait valoir Rogers dans les pages de CFL.ca, le site web officiel de la Ligue canadienne de football.

«Tu ne peux pas te tailler une place au sein de chacune des équipes qui t'embauchent. Et quand tu obtiens finalement une chance, tu dois en profiter au maximum.»

Rogers avait été mis sous contrat par le Rouge et Noir en février. Il avait participé au mini-camp de la concession d'expansion en avril à Richmond, en Virginie.

Une semaine plus tard, l'organisation l'avait libéré, en même temps que le quart-arrière Matt Faulkner.

Le Thunder de Portland, qui évolue dans l'Arena Football League, lui a fait signe. Eric Rogers a brillé en neuf parties dans ce circuit à caractère offensif, captant un total de 73 passes pour 903 verges et 27 touchés.

Ces statistiques ont retenu l'attention des Stampeders, qui étaient pourtant bien nantis à la position de receveur.

Mais des blessures en fin de saison à quelques vétérans ont ouvert la porte à Rogers, un natif de Glendora, en Californie.

L'athlète de 6'3'' et 195livres a notamment mis les mains sur une longue passe de 43 verges du quart Bo Levi Mitchell durant le match de la coupe Grey.

Le genre de longs jeux aériens qui a fait cruellement défaut chez le Rouge et Noir en 2014.

L'équipe a notamment exprimé son souhait de dénicher un ou deux receveurs «capables de changer l'allure d'un match» en vue de la prochaine saison. Elle pourrait le faire en étant active sur le marché des agents libres qui s'ouvrira en février.

Un des joueurs pouvant les intéresser? S.J. Green, qui a été le receveur le plus dangereux des Alouettes de Montréal depuis quelques années. Il peut devenir joueur autonome.

Ne soyez pas surpris si Ottawa met la main sur un joueur de ligne offensive. Le bloqueur canadien Ben Heenan, des Roughriders de la Saskatchewan, fait partie des étoiles qui ont écoulé la dernière année de leur contrat en 2014.

Premier choix au total au repêchage en 2012, il a été une des pierres angulaires de la redoutable ligne à l'attaque des Riders en compagnie du centre Dominic Picard. En coulisses, on dit que Heenan pourrait devenir le joueur le mieux payé à sa position et toucher près de 250000$.

S'il devient disponible, toutes les équipes de la LCF feront un appel à son agent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer