Brees décoiffe les Steelers

Drew Brees a lancé cinq passes de touché... (Agence France-Presse)

Agrandir

Drew Brees a lancé cinq passes de touché pour une neuvième fois en carrière.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Will Graves
Associated Press
PITTSBURGH

Les Saints de La Nouvelle-Orléans donnaient l'impression d'être une équipe de premier rang sur le terrain, et non pas seulement au classement.

Drew Brees a lancé cinq passes de touché pour une neuvième fois en carrière et les Saints ont signé une victoire de 35-32 face aux Steelers de Pittsburgh, hier.

Kenny Stills a capté cinq passes pour 162 verges de gains, un sommet personnel, et un touché et les Saints (5-7) ont mis fin à une série de trois revers et ramené un peu de respect et d'ordre dans la section Sud de la Nationale.

Les Steelers (7-5) ont neutralisé l'ailier rapproché des Saints Jimmy Graham, qui n'a pas touché au ballon de la journée, mais cela n'a rien changé au résultat. Brees a quand même malmené la tertiaire des Steelers. Ben Watson, Marques Colston, Erik Loring et Nick Toon ont attrapé les autres passes de touché des Saints.

Ben Roethlisberger a récolté 435 verges de gains et deux touchés, mais a aussi été victime de deux interceptions. Les Steelers accusaient un retard de 28-13 après trois quarts et ont rendu les choses intéressantes en marquant 19 points lors du dernier engagement, mais ils ont manqué de temps.

Les Saints ne ressemblaient en rien à l'équipe qui a encaissé trois revers de suite à domicile, dont un de 34-27 face aux Ravens de Baltimore lundi. Six jours et 1100 milles au nord plus tard, ils semblaient renaître.

Les Steelers ont choisi de mettre l'accent sur Graham, en lui imposant une double-couverture. Pas de problème. Brees a complété 19 de ses 27 tentatives de passes en direction de neuf receveurs différents. Loring, Watson et Toon n'avaient pas inscrit de majeur de la saison, mais ils ont pu célébrer dans la zone des buts grâce à des jeux sublimes typiques de Brees, qui a évité les erreurs qui ont coûté la victoire aux Saints au cours de leur séquence de revers.

«Le ballon s'est retrouvé à d'autres endroits aujourd'hui, a analysé Brees. Il y avait de bonnes couvertures, et nous avons été en mesure de réussir de gros jeux aériens. Donc, ç'a été un de ces matches fous où pour peu importe quelle raison, il n'a pas capté de passes.»

Mark Ingram a amassé 122 verges de gains au sol alors que les Saints ont efficacement répondu avec des touchés pendant que les Steelers enfilaient les placements.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer