Les unités spéciales pointées du doigt

Le directeur général des Alouettes, Jim Popp, avait... (Archives, La Presse)

Agrandir

Le directeur général des Alouettes, Jim Popp, avait déjà des solutions à proposer, hier, au lendemain de la défaite des siens en finale de l'Est.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les unités spéciales ont été au coeur des discussions dans le vestiaire des Alouettes de Montréal, qui ont fait leur bilan de la dernière campagne au lendemain de leur défaite de 40-24 aux mains des Tiger-Cats de Hamilton en finale de l'Est.

Rien de surprenant après les deux touchés de 93 et 88 verges réalisés par Brandon Banks sur des retours de bottés, en plus d'un troisième qui a été rayé de la feuille de pointage en raison d'une pénalité.

Bien que personne n'aime pointer un coéquipier du doigt, cibler une unité au complet est plus facile et plusieurs ne se sont pas gênés pour le faire hier, dans les profondeurs du Stade olympique.

Le directeur général, Jim Popp, ne s'est pas défilé non plus. S'il veut améliorer son équipe dans tous les aspects du jeu, il a admis qu'une attention particulière sera apportée aux unités spéciales. Quand on lui a fait remarquer que cela fait maintenant quelques années que c'est le cas, il répond qu'il devra travailler plus fort au cours de l'entre-saisons.

Popp a également laissé entendre que l'entraîneur-chef Tom Higgins, qui a décidé cette saison de prendre en charge les unités spéciales, pourrait s'adjoindre les services d'un entraîneur dédié entièrement à cette facette de jeu, mais que le choix lui reviendra.

De son côté, Higgins croit que l'équipe devra améliorer sa profondeur au niveau des joueurs nationaux, sur la ligne offensive et que, de façon générale, l'équipe devra chercher à se rajeunir.

Au revoir Carter?

La défaite de dimanche pourrait bien avoir été le dernier match de l'excellent receveur Duron Carter avec les Alouettes. Si le principal intéressé a tenté d'éviter le sujet, prétendant qu'il n'avait entendu aucune rumeur et qu'il devait parler à son agent, Popp n'a pas joué à l'autruche.

Le dg s'attend à ce que Carter ait l'embarras du choix avant d'apposer sa signature au bas d'un contrat de la NFL. Selon lui, près de 10 équipes auraient démontré de l'intérêt cette saison et Popp est persuadé que Carter participera à un camp d'entraînement d'une équipe du circuit américain la saison prochaine.

Par ailleurs, Popp amorcera lui-même un blitz de travail intense au cours des prochaines semaines, alors qu'il tentera de remettre sous contrat l'un des 20 joueurs autonomes des Alouettes, dont les secondeurs Chip Cox et Bear Woods, le demi de coin Geoff Tisdale et le demi inséré S.J. Green.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer