Les Carabins qualifiés pour la Coupe Vanier

Le quart Gabriel Cousineau marque un touché en première... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Le quart Gabriel Cousineau marque un touché en première demie.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les Carabins de l'Université de Montréal ont dû puiser au fond de leurs ressources pour l'emporter 29-26 aux dépens des Bisons de l'Université du Manitoba et accéder à la Coupe Vanier pour la première fois de leur histoire.

Il aura fallu attendre le tout dernier jeu à l'attaque des Bisons, à la ligne de 12 des Carabins, pour que ceux-ci ne confirment leur victoire. Le demi défensif Anthony Coady a alors rejoint le quart Jordan Yantz derrière sa ligne de mêlée avec 30,5 secondes à faire, lui faisant perdre le ballon que Byron Archambault a récupéré, semant l'hystérie parmi les 5100 spectateurs présents au CEPSUM.

«Je rentrais sur le blitz et ça s'est ouvert entre les blocs, a expliqué l'étudiant en éducation physique et santé. Je suis passé à côté du porteur de ballon et j'ai eu un flash: j'ai vu que je pouvais frapper le ballon et c'est ce que j'ai fait.»

«C'était la première fois du match qu'ils attaquaient le côté court du terrain. Pendant trois quarts et trois quarts, ils ont travaillé le côté large, alors de notre côté, on trichait un peu de ce côté-là, a indiqué l'entraîneur-chef, Danny Maciocia. On avait besoin de changer ça un peu, car ils étaient profondément dans notre territoire. On leur a montré une formation avec laquelle ils n'étaient pas tout à fait confortables. On a été capables de rejoindre leur quart, de mettre le ballon au sol et de le recouvrer.»

«C'est certain que ce n'est pas un jeu qu'on utilise très souvent, un blitz du demi de sûreté, mais ça a été commandé au bon moment, faut croire», a ajouté Coady.

Après avoir concédé un touché de sûreté tout en égrainant les dernières secondes au tableau, les Carabins ont signé une 10e victoire consécutive, eux qui n'ont subi la défaite qu'à leur premier match cette saison, contre l'Université Laval. Ils affronteront maintenant le vainqueur du duel entre McMaster et Mount Allison.

«Ça a été très difficile. Nous sommes venus ici pour gagner ce match et nous avons fait toutes les bonnes choses pour pouvoir l'emporter, a noté l'entraîneur-chef des Bisons, Brian Dobie. Mais leur joueur défensif a effectué un gros jeu et nous leur avons donné le ballon. C'est le football. Félicitations à Montréal. Ils ont une grande équipe. Ils ont mérité cette victoire et j'espère qu'ils remporteront la coupe Vanier.»

Départ canon

Après une première demie explosive au cours de laquelle les deux clubs ont inscrit 48 points, seulement sept points ont été marqués en deuxième moitié de match, les deux unités défensives se mettant en évidence tour à tour.

Celle des Carabins s'est notamment signalée sur l'avant-dernière possession des Bisons, qu'ils ont forcés à effectuer un placement de 40 verges avec 2:08 à faire au temps réglementaire, portant le score à 29-24. Mais Coady devait réussir le plus gros jeu du match, moins de deux minutes plus tard.

Le quart Gabriel Cousineau a connu un excellent match, particulièrement en première demie, complétant 17 de ses 21 passes pour 335 verges de gains et deux touchés. La défensive des Bisons a toutefois réussi ses 10e et 11e interceptions des présentes séries pour retourner au vestiaire en retard de seulement six points, 27-21.

Cousineau n'avait pas été intercepté depuis le 27 septembre dernier. Il a été victime d'une troisième interception au troisième quart, sans conséquence.

«C'est une défensive différente de celles que l'on voit au Québec, a dit Cousineau pour expliquer ces trois revirements. Je n'ai pas connu le match que j'aurais voulu avoir, surtout la deuxième demie. Mais l'important, c'est qu'on ait gagné.

«Collectivement, on a connu la première demie qu'on voulait avoir, on a suivi notre plan de match. En deuxième demie, ils se sont ajustés et nous, on n'a pas réussi à le faire aussi bien et on a sorti de notre plan de match un petit peu. Ç'a été difficile, mais encore une fois, notre défensive a été incroyable.»

Cousineau a terminé le match avec 24 passes complétées en 35 tentatives pour 421 verges de gains, un record des Carabins. L'ancienne marque de 401 verges appartenait à Alexandre Nadeau-Piuze, aujourd'hui entraîneur des quarts, depuis la saison 2012.

Doublé de Davidson

Rejoint derrière sa ligne de mêlée sur le tout premier jeu du match, Cousineau a donné le ton à un premier quart explosif en lançant une passe de 89 verges à Mikhaïl Davidson pour donner les devants aux Carabins 7-0. Davidson a porté la marque 15-7 en captant une passe de 14 verges avant la fin du premier quart, qui s'est soldé par la marque de 20-7.

La première interception du match des Bisons, celle de Mitchell Harrison, a mené au deuxième majeur de Matt Sawyer, sur une passe de 30 verges pour faire 20-14. Après une course de six verges de Cousineau pour porter la marque à 27-14, Yantz a rapproché les visiteurs à six points en franchissant dix verges en fin de demie.

Les deux attaques ont été incapables de progresser convenablement par la suite, jusqu'à la toute fin du match. Les Carabins ont ainsi forcé les Bisons à leur concéder un touché de sûreté au troisième quart. Les Bisons ont ensuite inscrit leur placement, avant que Coady ne joue les héros et que les Carabins concèdent à leur tour un touché de sûreté sur le dernier jeu du match.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer