Les Bears en déroute

L'entraîneur-chef Marc Trestman cherche un moyen de faire... (Agence France-Presse)

Agrandir

L'entraîneur-chef Marc Trestman cherche un moyen de faire gagner les Bears.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andrew Seligman
Associated Press
LAKE FOREST

Avec la tournure qu'a prise la saison des Bears (3-6), l'entraîneur Marc Trestman comprend la frustration à Chicago, avec les défaites s'accumulant et une place en éliminatoires très peu réaliste.

«Nous savons que nos partisans sont déçus, a dit Trestman hier, après une deuxième correction en deux matches, celle-là au compte de 55-14 à Green Bay. Ils ont raison de l'être. Les deux derniers matches ont été très déconcertants, ça ne fait aucun doute, mais nous restons concentrés et la seule façon de s'en sortir, c'est de porter notre attention sur les Vikings.»

Les Vikings seront les visiteurs dimanche au Soldier Field, où les Bears ont perdu trois fois en autant de matches cette saison.

L'équipe de la Ville des vents a perdu ses trois derniers matches; avant la dégelée contre les Packers, ce sont les Patriots qui l'ont malmenée à Foxborough, 51-23.

Plusieurs remettent en question Trestman et le dg Phil Emery, avec le club en voie de rater les éliminatoires pour la septième fois en huit ans.

Trestman a réitéré que ce n'est pas la préparation qui fait défaut. Il dit plutôt que les performances aux entraînements ne se transfèrent pas aux matches, sans toutefois savoir pourquoi.

Il n'y a pas de mots tendres non plus pour le coordonnateur défensif Mel Tucker, dont la brigade a permis 277 points - une moyenne de 30,8 par rencontre, la pire de la NFL.

L'ailier défensif Jared Allen, nommé cinq fois au Pro Bowl, n'a récolté qu'un sac et demi après avoir signé un pacte de quatre ans, dont 15,5 M$ garantis.

Dans un geste embarrassant et un résultat l'étant encore plus, son comparse Lamarr Houston a vu sa saison prendre quand il s'est blessé au genou droit alors qu'il célébrait un sac face aux Patriots, dans les dernières minutes du match.

Concernant le match à Green Bay, Trestman dit ne pas avoir considéré remplacer Jay Cutler à la mi-temps, avec les Packers en avance 42-0. Cutler a terminé le match avec deux interceptions et un échappé, qui a été repris par les Packers.

Trestman a ajouté ne pas être inquiet d'une possible perte de confiance des autres joueurs envers Cutler. Il n'envisage pas non plus de le remplacer contre les Vikings.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer