Burris a échoué dans sa mission

Henry Burris... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Henry Burris

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

L'attaque qu'il a dirigée a été la pire de la LCF. Elle a inscrit en moyenne que 15,4 points par matches. Ajoutez à cela qu'il n'a complété que 11 passes de touché en 18 matches.

Henry Burris aurait pu facilement esquiver les questions corsées. On connaît plusieurs athlètes qui excellent à ce jeu lors des bilans de fin de saison.

Mais pas lui.

Burris a accepté le blâme pour le peu de mordant de l'offensive du Rouge et Noir. «Je ne mérite pas la note de passage, surtout quand tu considères cette production, a soutenu le futur membre du Temple de la renommée.

«Je m'attendais à ce que l'équipe marque une trentaine de points par partie et que je lance pour plus de 400 verges par partie. Ça ne s'est pas produit. Mes pires craintes en tant que quart sont devenues réalité.»

Mis sous contrat à fort prix, Burris a connu une de ses pires saisons en carrière, complétant que 60,9% de ses passes. Aucun quart n'a été plaqué autant derrière la ligne de mêlée.

«J'ai été frappé solidement par moments», a-t-il avoué.

À moins d'une surprise, «Smilin Hank» sera de retour en tant que quart numéro un l'an prochain. Ses patrons ont refusé de le confirmer. Mais l'entraîneur-chef Rick Campbell dit que le vétéran de 39 ans n'est pas au bout du rouleau.

«Il (Henry) est encore capable de courir et lancer. Il a tout fait ce que nous nous attendions de lui au chapitre du leadership. Il a aidé les autres joueurs, a-t-il expliqué.

«Notre travail est d'évaluer tout le monde et déterminer qui nous offre la meilleure chance de gagner.»

Et la réalité, c'est qu'il n'y a pas de meilleure option que Burris pour l'instant à Ottawa. Thomas DeMarco se remet d'une blessure majeure et Danny O'Brien n'est pas prêt à assumer un tel rôle.

Le principal intéressé, lui, estime que la retraite sera dans «quelques années».

«J'espère obtenir une autre occasion de diriger cette attaque et de la propulser au niveau attendu. Il s'agit d'une ligue axée sur l'offensive. Et il faut marquer plus de points que ça, a-t-il dit.

«Je vais m'entraîner cet hiver afin d'être plus fort, plus gros et plus rapide en vue de 2015. Je pourrai courir plus souvent avec le ballon et aider cette équipe.»

Partager

À lire aussi

  • Se caser pour l'hiver

    Football

    Se caser pour l'hiver

    La saison terminée, les joueurs du Rouge et Noir partiront à la chasse d'un emploi temporaire en vue des cinq prochains mois. »

  • Le Rouge et Noir fait sa liste de Noël

    Football

    Le Rouge et Noir fait sa liste de Noël

    Deux maigres victoires en 18 parties, ça ne fait pas l'affaire du Rouge et Noir, qui promet des changements en vue de sa deuxième saison, en 2015. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer