Plus de Danny, moins de Henry pour le Rouge et Noir

«Je suis prêt pour ce nouveau défi. Je... (Archives, LeDroit)

Agrandir

«Je suis prêt pour ce nouveau défi. Je veux permettre à notre équipe de conclure cette saison-ci sur une note positive», dit Danny O'Brien.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Ses deux passes interceptées le hantent encore. Une semaine plus tard, Danny O'Brien obtiendra la chance d'effacer cette mauvaise sortie.

Le quart substitut du Rouge et Noir d'Ottawa jouera beaucoup, ce soir, lors du dernier match du calendrier régulier à Toronto. Beaucoup plus que le vétéran Henry Burris. L'entraîneur-chef Rick Campbell a répété jeudi que sa recrue recevra le lot du travail en attaque contre les Argonauts.

«Henry entamera le match, mais ensuite, Danny obtiendra le ballon jusqu'à la fin, a-t-il fait valoir.

«Nous voulons le voir à l'oeuvre sur une période prolongée durant une partie.»

Un changement de cap par rapport à la semaine dernière contre les Tiger-Cats. Les deux quarts s'étaient partagé la tâche. Une séquence, c'était Burris sur le terrain, l'autre O'Brien.

Et aucun des deux ne s'était véritablement démarqué.

Burris avait complété 15 de 26 passes pour 222 verges, un touché et deux interceptions. Quant à O'Brien, il avait récolté 83 verges en plus d'être victime de deux interceptions.

Nouveau défi

Le demi défensif des Tiger-Cats, Brandon Stewart, a mis le grappin sur une de ces passes, ramenant le ballon sur 30 verges pour le touché qui donnait l'avance 24-22 aux siens.

«Je suis prêt pour ce nouveau défi. Surtout, je veux permettre à notre équipe de conclure cette saison-ci sur une note positive, a dit O'Brien, hier, avant de prendre le train vers Toronto en compagnie de ses coéquipiers.

«Je devrai être plus prudent avec le ballon, un peu comme je l'avais fait en début de partie, a-t-il ajouté. Je suis flatté de voir que les entraîneurs ont confiance en moi. C'est à mon tour de leur donner raison de m'envoyer plus longtemps dans la mêlée.»

Ce sera donc «plus de Danny, moins de Henry». Est-ce que ça veut dire que le poste de numéro un sera disponible au camp d'entraînement en 2015?

Non. Burris, qui aura 40 ans l'an prochain, demeure la vedette du Rouge et Noir. La direction veut simplement mieux évaluer O'Brien.

«Nous savons ce que nous avons entre les mains avec Thomas DeMarco. Nous voulons avoir une meilleure idée de ce dont est capable Danny afin de mieux juger la profondeur de notre club à la position de quart», a expliqué Rick Campbell.

DeMarco s'est blessé au genou gauche en août. Il a déjà démontré son savoir-faire la saison dernière en Colombie-Britannique, prenant la relève de Travis Lulay pendant plusieurs semaines.

«Il sera de retour l'an prochain en pleine santé», a assuré le coach.

Et Burris aussi, lui qui est sous contrat jusqu'à la fin de 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer