Un 100$ bien investi pour Jasper Simmons

La dernière année a été fertile en rebondissements... (Étienne Ranger LeDroit)

Agrandir

La dernière année a été fertile en rebondissements pour Jasper Simmons, nommé joueur par excellence chez le Rouge et Noir. Il y a un an jour pour jour, il était encore sans emploi dans le football.

Étienne Ranger LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jasper Simmons tenait à appeler son père après l'entraînement du Rouge et Noir.

«Habituellement, je lui jase deux ou trois fois par jour. Il m'aide beaucoup quand ça va moins bien», a souligné le secondeur américain.

Sauf que cette fois-ci, fiston avait une bonne nouvelle à lui annoncer.

Simmons a été nommé joueur par excellence de la dernière saison chez le Rouge et Noir. On lui a aussi remis le titre de joueur défensif par excellence. Tout ça à la suite d'un vote du chapitre d'Ottawa des journalistes affectés à la couverture de la LCF.

«J'ai hâte de le dire aussi à ma conjointe», a dit le père de famille âgé de 25 ans, qui domine le Rouge et Noir avec 83 plaqués en 17 parties.

Une année remplie

La dernière année a été fertile en émotions et rebondissements pour sa vie de couple. À pareille date en 2013, l'ancien joueur des Argonauts de Toronto était sans emploi dans le football. Il bouclait le budget en étant enseignant à temps partiel dans une école.

Puis s'est pointé dans sa vie le Rouge et Noir, qui a décidé de tenir un camp d'essai à Orlando, non loin de chez lui. L'équipe espérait dénicher une perle rare...

«J'ai décidé de tenter ma chance, de m'inscrire. Je peux dire aujourd'hui que ce fut le 100$ le mieux investi de ma vie», a lancé en riant l'athlète de 6'1'' et 223livres.

Ce dernier espérait simplement obtenir l'occasion d'être invité par l'équipe d'expansion à son camp d'entraînement en juin à Ottawa. «Je me disais que j'aurais peut-être la chance de jouer un peu si je me taillais une place, a-t-il dit.

«Je ne croyais jamais devenir partant.»

Encore moins de se retrouver parmi les nominés pour les titres de joueurs par excellence de la LCF.

On parle ici d'un type qui n'avait joué que de façon sporadique dans le circuit en 2011 et 2012, disputant seulement cinq parties chez les Argos.

Et ses deux meilleures parties cette saison? La première a été justement contre son ancien club.

Simmons avait réussi l'interception qui avait scellé la première victoire de l'histoire du Rouge et Noir en juillet à la Place TD. Puis en août, il avait récolté neuf plaqués et une interception dans un revers à Calgary, se pointant dans l'Ouest canadien après la naissance de sa fille.

«J'ai beaucoup pleuré quand elle est venue au monde. Les amateurs pensent que les joueurs de football sont costauds et froids. Mais nous sommes tout aussi émotifs que monsieur et madame tout le monde», avait-il confié à l'époque.

Émotions

Hier, Jasper Simmons était tout aussi émotif. Il n'a pas versé de larmes, mais son sourire démontrait clairement la joie qui l'habitait.

«Je suis heureux pour lui. Ça démontre que tu dois toujours continuer à pousser, à croire dans ton rêve, à travailler fort, a soutenu un autre secondeur, Antoine Pruneau, qui a été nommé recrue de l'année chez le Rouge et Noir.

«En plus, c'est un très bon gars. Un leader. Un gars verbal. Souvent, tu vas avoir du monde qui parle pour simplement parler. Pas lui. Dans son cas, c'est toujours pertinent. C'est aussi un gars capable de remettre des joueurs à leur place. C'est bon, surtout au sein d'une équipe jeune comme la nôtre.»

En plus de Simmons et Pruneau, trois autres joueurs ont été primés hier. Le centre Jon Gott a été nommé joueur de ligne offensive de l'année. L'ailier défensif Justin Capicciotti est le joueur canadien par excellence tandis que le botteur Brett Maher a été désigné joueur par excellence au sein des unités spéciales.

Nommés du Rouge et Noir

Joueur par excellence:

Jasper Simmons, secondeur

Joueur canadien par excellence:

Justin Capicciotti, ailier défensif

Joueur défensif par excellence:

Jasper Simmons, secondeur

Recrue par excellence:

Antoine Pruneau, secondeur

Joueur de ligne offensive par excellence:

Jon Gott, centre

Joueur par excellence au sein des unités spéciales:

Brett Maher, botteur

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer