Le calvaire du Rouge et Noir achève

Peut-être que le Rouge et Noir parviendra à... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Peut-être que le Rouge et Noir parviendra à boucler sa saison avec une victoire. La troupe de Rick Campbell rend visite aux Argonauts cette semaine. La seule équipe qui n'a pas encore réussi à vaincre Ottawa.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une première saison qui s'annonçait prometteuse s'apprête à prendre fin sur une note décevante pour le Rouge et Noir.

L'équipe d'expansion a entamé sa dernière semaine d'entraînement, hier, à la Place TD. Une semaine qui se conclura avec un match vendredi à Toronto contre les Argonauts.

Gagne ou perd, rien ne changera le sort du Rouge et Noir (2-15), déjà éliminé de la danse automnale.

Ajoutez à cela que le club est assuré de terminer bon dernier au classement et de montrer une pire fiche que les défunts Renegades (4-14) lors de leurs débuts en 2002.

Un goût amer

«Ça ne s'est pas passé comme nous le souhaitions», avoue le vétéran plaqueur Keith Shologan. Nous avons un petit goût amer en ce début de semaine, sachant que nous ne jouerons pas la semaine prochaine, que nous ne serons pas des éliminatoires. Je ne suis pas habitué à ça», ajoute l'ancien joueur des Roughriders de la Saskatchewan.

Ottawa a perdu 10 matches par une marge de 10 points ou moins.

«Le mot frustrant décrit bien cette saison. La fiche ne le démontre pas, mais nous étions une équipe respectable sur le terrain», souligne Shologan.

Quelques gros jeux ici et là ont coulé ses coéquipiers et lui. Ce fut le cas encore vendredi dernier contre les Tiger-Cats de Hamilton, qui ont gagné 34-25.

Les visiteurs ont profité de quatre revirements du Rouge et Noir en plus de marquer sur un retour de botté.

«Le genre de partie qui fait perdre beaucoup de sommeil au coach», confie l'entraîneur-chef Rick Campbell.

«Peu de clubs peuvent gagner en donnant le ballon si souvent à l'adversaire. Oui, nous avons encore travaillé fort et réalisé de belles choses. Mais il faut faire plus pour devenir une bonne équipe. Nous devons limiter nos erreurs.»

Sa formation tentera de gaffer moins avec le ballon lors de sa dernière sortie de la saison dans trois jours.

«Ce fut un long parcours cette saison, reconnaît Campbell.

«Nous voulons nous assurer que nos joueurs vont croiser le fil d'arrivée en ayant travaillé fort une dernière fois. Et puis nous avons une autre bonne raison de vouloir gagner. Une victoire de notre part va empêcher l'autre équipe d'accéder aux éliminatoires.»

Les Argos doivent à tout prix battre Ottawa s'ils veulent jouer la semaine prochaine. Ils forment le seul club de la LCF à ne pas avoir vaincu les petits nouveaux en 2014.

En juillet, le Rouge et Noir avait gagné 18-17 grâce à six placements du botteur Brett Maher.

Mcomtois@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer