Maher devra améliorer sa précision

Le botteur du Rouge et Noir Brett Maher.... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le botteur du Rouge et Noir Brett Maher.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La première saison du Rouge et Noir tire à sa fin et l'heure des bilans approche.

Déjà, la direction de l'équipe a fait connaître sa position sur une des nombreuses recrues, Brett Maher. Elle l'aime bien pour ses longs bottés de dégagement. Un brin moins pour ses tentatives de placement pas toujours précis.

«Il (Brett) a effectué un travail exceptionnel pour dégager le ballon. Nous avons été parmi les meilleures équipes à ce chapitre», a commencé par dire l'entraîneur-chef, Rick Campbell.

Les chiffres ne mentent pas.

Maher a projeté le ballon en moyenne sur 46 verges lors des bottés de dégagement. Un seul autre joueur de la LCF a fait mieux depuis le début de la saison, soit Swayze Waters, des Argonauts de Toronto.

«Ce fut une de nos forces dans les rencontres serrées. Il (Brett) nous a toujours offert une bonne position en territoire adverse, a noté Campbell.

«Les bottés d'envoi sont aussi très bons (...) Quant à notre pourcentage de réussite pour les placements, il se trouve en dessous de nos attentes.»

Le pire de la LCF

Maher a réussi 23 de ses 34 tentatives. Aucun autre botteur dans la LCF n'a fait pire.

«Je me suis beaucoup amusé ici, a noté l'Américain de 25 ans. Mais j'avoue que j'aurais aimé être plus constant. Nous avons toutefois eu quelques changements au fil de la saison qui ont eu un certain impact à ce chapitre.»

Des blessures ont forcé le Rouge et Noir à utiliser divers joueurs pour tenir le ballon (teneurs) en place lors des tentatives.

Un fait que l'entraîneur a reconnu.

«Mais ce n'est pas une excuse. En tant que botteur, tu dois t'adapter et continuer ton travail», a souligné Campbell.

Il y a un aspect du jeu de Maher que le Rouge et Noir a adoré. Son efficacité sur les jeux truqués. Il a été impliqué dans quatre d'entre eux depuis juillet.

Le plus récent? Une passe de 38 verges lancée en direction de Patrick Lavoie, vendredi dernier, contre les Alouettes.

Ce fut une copie parfaite d'un jeu semblable réalisé contre Hamilton, il y a trois mois, impliquant aussi le centre-arrière québécois.

«Il (Brett) a été un acteur important dans la réussite de ces jeux truqués», a affirmé Rick Campbell.

«C'est un bon signe de voir que les entraîneurs ont suffisamment confiance en nous pour tenter ces jeux en situation de match, a ajouté Maher. J'espère que ça va se poursuivre lors des deux dernières parties de la saison.»

À moins d'une surprise, le botteur originaire du Nebraska disputera ces deux parties. L'équipe n'a pas l'intention de faire appel à Zack Ramirez, embauché plus tôt en octobre.

Quant à son sort en vue la saison 2015, c'est un gros point d'interrogation pour le moment.

Mcomtois@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer