Le Rouge et Noir perd un match fort en émotion

Le Rouge et Noir a enregistré une 14e... (Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le Rouge et Noir a enregistré une 14e défaite cette saison, vendredi soir, devant 24 458 spectateurs à la Place TD.

Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Rouge et Noir voulait offrir une victoire à une communauté en deuil, mais ses adversaires ont gâché ses plans.

Les Alouettes de Montréal ont profité de cinq revirements pour gagner 23-17, vendredi soir, devant une Place TD pleine à craquer. Les 24 458 spectateurs s'étaient donné rendez-vous pour un match de football, mais également afin de rendre hommage aux victimes des récentes tragédies impliquant des membres des Forces armées en sol canadien, dont à Ottawa.

«Nous voulions offrir un bon spectacle à nos partisans, les réconforter un peu et connaître une performance parfaite. C'était une soirée très émotive, a soutenu le quart-arrière Henry Burris. Moi, je tremblais.»

Une cérémonie spéciale a précédé cette partie. Les joueurs des deux clubs ont tenu ensemble un immense drapeau canadien. Le premier ministre Stephen Harper a foulé le terrain et la foule a ensuite chanté l'hymne national, haut et fort.

«Ce fut très émotionnel pour moi», a confié l'entraîneur-chef Rick Campbell.

«Comme vous le savez, j'ai obtenu ma citoyenneté canadienne il y a deux ans, tout comme ma conjointe. Ce fut une grande journée dans notre vie. Nous sommes tombés amoureux de cette ville, de ses partisans. Notre coeur était brisé ces derniers jours avec tout ce qui s'est passé.»

Énergisé par la cérémonie, le Rouge et Noir a entamé la joute en force, marquant un touché dès la cinquième minute de jeu. Une passe de cinq verges de Burris à l'endroit de Marcus Henry.

C'était 7-0. Une avance qui n'a toutefois pas tenu longtemps, les Alouettes répliquant sur la séquence offensive suivante.

Le quart substitut Tanner Marsh a inscrit le premier des deux touchés des siens sur une faufilade d'une verge.

Le botteur Sean Whyte allait ajouter des placements de 41 et 14 verges pour donner un coussin de six points à Montréal à la demie.

Une avance qui allait gonfler tôt au troisième quart grâce à un touché de S.J. Green, qui a capté une passe de 11 verges de Jonathan Crompton.

Whyte a ajouté un autre placement pour couronner une sortie fructueuse de sa part dans la capitale. Il avait déjà annoncé ses couleurs en après-midi sur son compte Twitter, avouant être excité à l'idée de jouer devant la joueuse de curling et championne canadienne, Rachel Homan, une spectatrice à ce match.

Tel que prévu, le Rouge et Noir a offert des séquences offensives ici et là au quart substitut Danny O'Brien. Ses premières présences n'ont pas été trop impressionnantes. Il a vu sa première passe aboutir dans les mains de Geoff Tisdale, une des trois interceptions commises par le Rouge et Noir.

O'Brien se reprend

Mais O'Brien s'est repris plus tard en réalisant deux longues passes, dont une de 58 verges à Scott Macdonell qui a inscrit son premier majeur en carrière dans la LCF.

Un jeu qui a redonné espoir à la foule.

Ottawa pensait même avoir repris possession du ballon quelques minutes plus tard profondément dans le territoire ennemi.

Mais les officiels ont annulé leur décision initiale après... deux révisions vidéos. Oui, deux. Seulement dans la LCF.

«Je n'ai pas vu tous les angles possibles sur les reprises, donc je ne veux pas critiquer les arbitres...», a soutenu à ce sujet Campbell.

Il s'agissait d'une 14e défaite en 16 sorties pour le Rouge et Noir.

Sa saison achève. Il reste deux matches au calendrier régulier pour cette formation déjà exclue des éliminatoires.

Ottawa recevra la visite des Tiger-Cats de Hamilton, vendredi prochain, soir de l'Halloween.

Scott Macdonell célèbre son premier touché en carrière.... (Justin Tang, La Presse Canadienne) - image 2.0

Agrandir

Scott Macdonell célèbre son premier touché en carrière.

Justin Tang, La Presse Canadienne

Macdonell dédie son premier touché à sa mère

Cette fois-ci, il n'y avait pas de mouchoir sur le jeu. Scott Macdonell a pu célébrer. Il s'agissait bel et bien de son premier touché en carrière dans la LCF.

La recrue québécoise a capté vendredi une longue passe du quart Danny O'Brien, esquivant deux plaqués en route vers la zone des buts. Un jeu de 58 verges qui restera gravé dans la mémoire de cet athlète originaire de Montréal.

«Un moment incroyable, non seulement parce que c'était mon premier touché, mais ça permettait à l'équipe de revenir dans le match», a soutenu Macdonell après la défaite.

En août, ce receveur de 23 ans croyait avoir marqué son premier majeur en carrière lors d'un match à Calgary. Mais le jeu avait été annulé parce que le jeune joueur du Rouge et Noir avait traversé la ligne de mêlée avant la remise du ballon.

Deux mois et demi plus tard, il l'a enfin ce touché. Et ses coéquipiers ne se sont pas gênés de le féliciter sur les lignes de côté.

Tout ça sous le regard de sa mère Trish, une survivante du cancer du sein.

Ça s'adonnait que plusieurs joueurs des deux équipes portaient du rose, vendredi, à la Place TD afin de souligner cette cause soutenue par la LCF en octobre.

«Ma mère, c'est mon inspiration. Elle participe à plusieurs Ironman et des triathlons. Je me dis que si elle est capable de tout faire ça, je peux aussi.»

«Je me souviens de la première fois qu'elle a dû se battre contre un cancer. J'étais petit. Elle n'avait plus de cheveux et venait me chercher à l'école. Mais elle avait toujours un sourire. Elle s'est toujours battue. [...] J'ai hérité de ça d'elle.»

S'il y avait une maman fière dans les estrades, il y avait un peu plus loin des partisans un peu éméchés et surtout frustrés. Un d'eux a même versé de la bière sur un joueur des Alouettes après le match.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer