Antoine Pruneau sur la courte liste

Antoine Pruneau... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Antoine Pruneau

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y a un an, Antoine Pruneau était loin de se douter qu'il passerait ses journées dans la peau d'un joueur de football professionnel. Qu'il serait adulé par les partisans. Qu'il serait considéré un sérieux candidat pour le titre de recrue de l'année.

«Ça change vite. Il y a quelques mois, je ne pensais pas seulement au football. J'étais à l'école. J'avais mille et un problèmes comme tous les autres étudiants. J'essayais de passer un cours d'anatomie», souligne en riant le secondeur québécois du Rouge et Noir d'Ottawa, qui a disputé un 15e match dans la Ligue canadienne de football (LCF), vendredi dernier, à Hamilton.

Une partie durant laquelle il a réussi dix plaqués et un sac du quart. Ajoutez à cela qu'il a dévié une passe qui a mené à l'interception de son coéquipier Brandyn Thompson.

Pruneau compte maintenant 55 plaqués en défensive et 10 autres au sein des unités spéciales.

Si le football meuble maintenant sa vie, ce dernier n'a pas oublié ses études. Il compte justement compléter son baccalauréat en éducation physique débuté à l'Université de Montréal.

Des approches ont été effectuées auprès de l'Université d'Ottawa afin de lui permettre de participer aux divers stages requis. D'autres projets l'occupent aussi.

Tiens, il y a cette idée de s'acheter une maison. Le jeune homme hésite entre la rive ontarienne et québécoise.

Des coéquipiers lui ont vanté les mérites de Gatineau, d'autres du centre-ville d'Ottawa.

Une décision a déjà été prise.

«Je sais que je vais passer l'hiver à Ottawa. Je vais continuer à m'entraîner ici. Et sûrement que l'équipe voudra de moi pour des événements promotionnels.»

Surtout si Pruneau est choisi recrue de l'année.

Ne pas se laisser distraire

Les journalistes appelés à couvrir les activités de la LCF devront voter dans les prochaines semaines sur les divers honneurs individuels. C'est déjà coulé dans le béton que le choix de première ronde sera le candidat du Rouge et Noir.

En fait, son plus sérieux candidat à travers la ligue se trouve à Winnipeg. Lirim Hajrullahu domine les botteurs avec la meilleure moyenne de réussite pour les placements.

Pruneau sait que son nom circule. «J'entends ce qui se dit. Je suis honoré. Ça me dit que je suis sur le bon chemin selon certaines personnes qui connaissent bien le football, a-t-il affirmé.

«Mais en même temps, toute mon attention est tournée vers une chose, devenir le meilleur joueur de football possible.»

Ses coéquipiers ont toutefois découvert un truc à son sujet dans les dernières heures. Il peut s'avérer un petit cachottier.

C'était sa fête hier. Pruneau fêtait ses 25 ans.

«Ah oui? Nous n'étions pas au courant. Il cherchait sûrement à garder ça mort. Merci pour l'info», a lancé l'entraîneur-chef Rick Campbell, qui s'apprêtait à jouer un tour à la recrue.

mcomtois@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer