Le numéro 13 porte chance aux Alouettes

Les Alouettes de Montréal ont attendu le 13... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Les Alouettes de Montréal ont attendu le 13 octobre pour retirer le numéro 13 du quart-arrière Anthony Calvillo. L'équipe a ensuite remporté son match contre les Roughriders de la Saskatchewan.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
FRÉDÉRIC DAIGLE
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les Alouettes ont fait les choses en grand pour l'hommage à Anthony Calvillo : son célèbre no 13 est devenu le 10e numéro à être retiré par l'organisation montréalaise au cours d'une touchante cérémonie à la mi-temps de leur match contre les Roughriders de la Saskatchewan.

L'équipe a d'abord fait revivre quelques-uns des meilleurs moments de sa carrière à l'aide d'une vidéo, de sa première passe de touché avec le Posse de Las Vegas à celle lui permettant de surpasser Damon Allen à titre de meilleur passeur du football professionnel.

Puis, les Alouettes avaient convié 200 détenteurs d'abonnements à lui faire une haie d'honneur jusqu'au milieu du terrain, où plusieurs ex-coéquipiers lui ont rendu hommage. L'ex-porteur de ballon Mike Pringle a notamment fait valoir que 90 secondes, c'était bien peu de temps pour rendre hommage à l'ensemble de sa carrière, à l'homme et à l'ami qu'il est. Il a toutefois promis d'être de retour au Canada dans cinq ans, quand Calvillo sera sans l'ombre d'un doute admis au Temple de la renommée du football canadien.

Une fois son numéro officiellement retiré, Calvillo a pris la parole, après une longue ovation des partisans réunis au stade Percival-Molson. Il a immédiatement remercié Jim Popp, à qui il a rendu hommage pour avoir été l'architecte des grandes équipes qui ont permis au quart d'atteindre huit fois la finale de la Coupe Grey.

En terminant son allocution, il a pris soin de remercier, en français, les partisans : « Merci à tous les partisans de Montréal, du Québec et du Canada. Merci beaucoup ! »

Recordman du football professionnel avec 79 816 verges de gains par la passe, Calvillo a disputé les 16 dernières saisons de sa carrière de 20 ans avec les Alouettes, après des passages à Las Vegas et Hamilton.

Son plus proche poursuivant, Damon Allen, a conclu sa carrière avec 72 381 verges de gains. Brett Favre, meneur dans la NFL avec 71 838 verges, a aussi félicité Calvillo pour son exploit dans une vidéo.

Victoire des Alouettes

Lors du match en tant que tel, deux spectaculaires touchés de Duron Carter et deux revirements de la défensive menant à autant de majeurs ont pavé la voie à une écrasante victoire de 40-9 aux dépens des Roughriders.

Tanner Marsh, sur une faufilade d'une verge, et Brandon London, sur un jeu de 30 verges, ont marqué les autres touchés des Alouettes (6-8), qui se retrouvent à égalité au premier rang dans l'Est avec cette troisième victoire consécutive, leur quatrième d'affilée à domicile. Sean Whyte a complété la marque avec des placements de 25, 25, 29 et 42 verges.

Anthony Allen, sur une passe de 11 verges de Tino Sunseri (7-en-12, 72 verges, une interception), a marqué l'unique touché des Roughriders (9-6), pour qui il s'agit d'un troisième revers consécutif. Whyte leur a concédé un touché de sûreté au quatrième quart.

« C'est une victoire qui fait beaucoup de bien. Enfin, une performance offensive, a lancé le centre Luc Brodeur-Jourdain. Mais encore une fois, il faut donner le crédit à notre défensive. Lors des deux premiers quarts, nous avions de mauvaises positions sur le terrain pour lancer nos attaques, mais en deuxième demie, ç'a été tout le contraire. »

Carter a d'abord permis aux Alouettes de prendre les devants pour de bon dans le match sur une passe et course de 61 verges au deuxième quart qui portait la marque à 14-7. Le pointage tiendra jusqu'à la mi-temps.

Il s'agissait du 100e attrapé de Carter dans l'uniforme bleu-blanc-rouge et de son quatrième touché de la campagne. Le receveur de passes a remis ça sur la première poussée du troisième quart.

Après le retour de botté d'envoi de 52 verges de Chris Rainey à son premier match dans la LCF Carter a battu Rod Williams sur un ballon en hauteur pour faire 21-7.

« Nous savions exactement ce qu'ils allaient faire et nous savions que nous allions devoir attendre nos occasions, a indiqué Carter. Nous avons plusieurs joueurs qui peuvent changer le cours d'un match, que ce soit moi, S.J. (Green), London On s'amuse et quand on s'amuse, ça donne un match comme aujourd'hui. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer