Glenn pourra se venger du Rouge et Noir

Kevin Glenn sera le quart-arrière partant des Lions (7-7),... (Ben Nelms, Archives Reuters)

Agrandir

Kevin Glenn sera le quart-arrière partant des Lions (7-7), samedi soir, lorsque le Rouge et Noir (2-11) débarquera au BC Place.

Ben Nelms, Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il devait être initialement le visage de la franchise. Leur quart-arrière vedette. Celui qui allait guider l'attaque à sa saison inaugurale dans la Ligue canadienne de football (LCF). Mais Kevin Glenn n'a jamais obtenu cette occasion. Sept semaines après l'avoir réclamé au repêchage d'expansion, le Rouge et Noir avait décidé d'embaucher Henry Burris à fort prix.

On connaît la suite. Glenn a mal réagi. Offusqué, il a écrit des choses pas trop gentilles au sujet de la direction sur les réseaux sociaux. Puis, peu de temps après, le vétéran de 14 saisons a exigé une transaction. Il est vite devenu le premier ennemi dans la jeune histoire de la concession.

En mai, son voeu a été exaucé, passant aux Lions de la Colombie-Britannique en retour d'un choix de première ronde qui allait servir à repêcher Antoine Pruneau.

Voilà que cinq mois plus tard, les deux clans s'affronteront sur un terrain de football.

Glenn sera le quart-arrière partant des Lions (7-7), samedi soir, lorsque le Rouge et Noir (2-11) débarquera au BC Place. Il avait dû se contenter d'un rôle de réserviste quand les siens étaient débarqués à Ottawa en septembre.

Mais une nouvelle blessure à l'étoile Travis Lulay vient de le ramener à l'avant-plan. De quoi ajouter un peu de piquant au prochain match du Rouge et Noir.

«J'aime bien Kevin. J'ai passé les deux saisons précédentes à ses côtés chez les Stampeders de Calgary. Nous avions remporté plusieurs parties grâce à lui, a rappelé l'entraîneur-chef Rick Campbell. La réalité, c'est qu'il n'a jamais vraiment mis les pieds à Ottawa. Il n'a jamais eu l'occasion d'interagir avec nos joueurs.»

Donc à ses yeux, ce n'est pas une joute où des comptes se régleront.

«Il reste que nous en aurons plein les mains avec lui», a affirmé le coach du Rouge et Noir au sujet de Glenn.

Le vétéran quart a complété 62,5% de ses passes cette saison pour des gains de 3018 verges, 13 touchés et 14 interceptions.

Mais ces jours-ci, ses Lions en arrachent. Ils ont subi trois revers de suite.

«Je ne pense pas à cette séquence de défaite. Je me dis que nous allons affronter une solide équipe de football, que notre dernier affrontement était serré», a ajouté Campbell, faisant allusion à ce revers de 7-5 à Place TD, il y a cinq semaines.

Son club s'est pointé dans l'Ouest canadien, fort de sa meilleure performance de la saison. Il a gagné 42-20, la semaine dernière, contre les Blue Bombers de Winnipeg.

«Un match qui sera vite oublié si nous ne jouons pas bien lors de la prochaine partie», a reconnu le secondeur Jasper Simmons.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer