Un titre sur deux pour les Tigres

Les joueurs des Tigres, dont Jérémie Richard, célèbrent... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Les joueurs des Tigres, dont Jérémie Richard, célèbrent leur victoire contre les Gothics samedi.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Par un samedi après-midi parfait pour du football au stade Mont-Bleu, les Tigres cadets de l'école secondaire Hormisdas-Gamelin ont complété une saison sans bavure grâce à une victoire de 27-22 contre les Gothics de Des Pionniers, en Estrie.

Ce 11e gain de la saison en 11 sorties leur permettait de mettre la main sur la bannière du Championnat interrégional du Réseau du sport étudiant du Québec (RSÉQ).

«Cette bannière-là, ça fait trois ans qu'on l'attendait. On l'a échappée lors des deux dernières années, perdant par un point il y a deux ans alors que ça n'avait pas bien été l'an passé. On avait plusieurs jeunes qui avaient connu ces défaites et c'était cette année ou rien, car on n'a que trois joueurs qui reviennent l'an prochain. C'est le 'fun' qu'ils finissent avec cette victoire-là », a indiqué l'entraîneur-chef Kevin Allaire après la victoire de ses jeunes joueurs âgés de 13 à 15 ans.

Jusqu'à cette grande finale, ses Tigres avaient outrageusement dominé leur compétition, leur offensive comptant en moyenne 43 points par partie alors que la défensive n'en allouait que 6.

Les Gothics, qui n'avaient subi qu'un seul revers dans leur région, se sont cependant avérés des adversaires coriaces, eux qui ont pris les devants 8-0 avant de voir les jeunes de l'école du secteur de Buckingham revers à la charge avec trois touchés successifs, deux de Jérémy Langevin et un autre de Kevin Gorley sur des jeux au sol.

Après un touché des visiteurs, la marque était de 21-15 à la demie. Puis dès le début de la deuxième, les deux clubs se sont échangés des touchés, Cédric Montpetit captant une passe de 17 verges de Brandon Gourgon pour celui des Tigres.

Le reste a été l'affaire de la défensive, une interception de Hugo Lapointe et un échappé causé par François Lacombe et Carl Morissette alors que les Gothics menaçaient à la ligne de 25 des Tigres étant les plus gros jeux qui leur ont permis de protéger cette avance.

«Les gars ont vraiment bien répondu. Selon toutes les statistiques, on avait la meilleure défensive au Québec dans notre catégorie et on l'a montré. L'adage veut que la défensive gagne des championnats. Sans rien enlever à notre offensive qui a joué un très bon match, les gars se sont levés (en défense)», a ajouté Allaire.

Langevin, avec ses deux majeurs, a été nommé le joueur par excellence des Tigres lors de cette rencontre disputée devant une foule bruyante d'environ 500 spectateurs. Hugo Lapointe a pour sa part été choisi à titre de «héros obscur».

Défaits à Sherbrooke

Les Tigres juvéniles ont pour leur part été incapables de compléter le doublé pour Hormisdas-Gamelin alors qu'ils se sont inclinés 30-16 contre le Rebel de La Montée, aussi en Estrie, dans l'autre finale interrégionale de la journée. Un long retour de botté d'envoi de 85 verges pour un touché de Tristan Mongeon-Plouffe s'est avéré trop peu, trop tard pour la formation de l'entraîneur-chef Michel Roy.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer