Repêchage de la LCF : Le Marquand s'attend à être choisi

À 6' 1'', Simon Le Marquand n'est pas... (SIMON SÉGUIN-BERTRAND, Archives LeDroit)

Agrandir

À 6' 1'', Simon Le Marquand n'est pas le receveur le plus imposant, mais sa fiabilité lui a valu le titre de joueur le plus utile aux Gee Gees, l'année dernière.

SIMON SÉGUIN-BERTRAND, Archives LeDroit

Partager

Simon Le Marquand sait qu'il pourrait passer à l'histoire dans son patelin dans les prochains jours.

Plus précisément lundi.

Ce sera alors le repêchage annuel de la Ligue canadienne de football (LCF). Le receveur de Hull possède d'excellentes chances de voir son nom appelé par une des formations.

Plusieurs experts s'attendent à ce qu'il soit sélectionné en troisième ou quatrième ronde. Les noms d'Eskimos d'Edmonton, des Stampeders de Calgary et des Tiger-Cats de Hamilton ont été avancés.

Le Marquand deviendrait alors le premier joueur issu de la Ligue de football scolaire de l'Outaouais à être choisi par une formation de la LCF. Il a disputé deux saisons au sein des Panthères de l'école secondaire Mont-Bleu avant de se joindre aux Griffons du Cégep de l'Outaouais dans les rangs collégiaux puis aux Gee Gees de l'Université d'Ottawa.

«Je parlais justement de ça avec un entraîneur de la polyvalente de l'Érablière quand tu as appelé, a souligné l'athlète qui fait 6'1'' et 205livres.

«Ce serait une source de fierté pour moi. J'ai grandi dans cette ligue. Je me suis développé. Quand tu es jeune, tu as besoin d'exemples. Moi à l'époque, c'était des gars comme Étienne Boulay et les autres Québécois des Alouettes de Montréal. Si je peux obtenir la chance de montrer le chemin aux jeunes d'ici que tout est possible, que j'ai commencé à la même place qu'eux, ce serait le fun.»

Plus la discussion avançait, plus Le Marquand avouait «y penser beaucoup».

Le finissant en criminologie confiait un autre truc. Il est nerveux en vue du repêchage.

«Tout le monde me parle de ça. J'essaie pour l'instant de continuer à m'entraîner et être prêt si je suis repêché, a soutenu le jeune homme âgé de 24 ans.

«Je pense que j'ai de bonnes chances d'être choisi.»

Le Marquand a été le deuxième receveur le plus productif des rangs universitaires il y a deux ans.

Puis le mois dernier à Toronto, il a été parmi les meilleurs lors d'un camp d'évaluation organisé par la LCF.

«Mais en même temps, je pense aux nombreux receveurs qui ont été All Canadian au fil des ans chez les Gee Gees et qui n'ont pas été repêchés.... Ça me fait un peu peur», a-t-il noté.

Durant les années 1990, les anciens Rough Riders avaient repêché un joueur qui était décédé. Puis en 2009, les Alouettes avaient opté pour un centre de l'Université d'Ottawa, Ryan Mousseau, qui était déjà à la retraite.

Le Marquand s'encourageait par l'intérêt démontré par plusieurs équipes à son endroit dans les derniers mois. Les Argonauts de Toronto se sont manifestés récemment, l'invitant à une évaluation de dernière minute aujourd'hui dans la Ville-Reine.

«J'étais excité quand j'ai appris ça.»

Ses amis, ses coéquipiers, sa famille et lui se retrouveront ensuite lundi dans un bar du campus afin de suivre le repêchage.

Ailleurs dans la région, il y aura sûrement des intervenants de la Ligue de football scolaire de l'Outaouais, fondée en 2003, qui garderont aussi un oeil sur le déroulement de la journée.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer