Pas de coach d'ici Noël pour les Gee Gees

Les dirigeants de l'équipe de football universitaire accusent... (Simon-Séguin Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Les dirigeants de l'équipe de football universitaire accusent du retard dans le processus de sélection. Ils espéraient embaucher leur nouvel homme de confiance d'ici le 25décembre.

Simon-Séguin Bertrand, LeDroit

Partager

Les joueurs des Gee Gees d'Ottawa qui ont demandé au père Noël un nouvel entraîneur-chef seront déçus.

Les dirigeants de l'équipe de football universitaire accusent du retard dans le processus de sélection. Ils espéraient embaucher leur nouvel homme de confiance d'ici le 25décembre.

Hier, le directeur du service des sports, Luc Gélineau, a reconnu que la nomination du successeur de Gary Etcheverry, congédié en octobre après cinq défaites consécutives pour entamer la saison, attendra au début du mois de janvier.

«Nous avons rencontré cinq à huit candidats dans les derniers jours. Mais il reste du travail à faire», a-t-il dit.

Aucune offre n'a été déposée, a confirmé Gélineau.

«Nous ne sommes pas rendus à cette étape encore. Nous voulions effectuer une annonce avant Noël, mais là, ça devient serré.»

Ça, et l'Université d'Ottawa veut faire un gros show en présentant son nouvel entraîneur-chef. Une telle annonce aurait peu d'impact médiatique durant la période des Fêtes.

Plusieurs noms ont circulé depuis deux mois pour le poste vacant à la tête des Gee Gees.

Noël Thorpe, qui était coordonnateur à la défensive des Carabins de l'Université de Montréal, s'est joint aux Alouettes de Montréal avant même d'être rencontré par Ottawa. Quant à Marc Loranger qui avait déjà guidé Mount Allison à la finale de la coupe Vanier, il a préféré prendre la barre d'une équipe collégiale québécoise de première division que de soumettre sa candidature.

L'ancien entraîneur-chef des Gee Gees, Larry Ring, figure parmi les candidats, tel que le rapportait LeDroit en novembre.

Est-ce que l'actuel coordonnateur à l'attaque des Lions de la Colombie-Britannique, Jacques Chapdelaine, fait partie aussi de la liste? Il a déjà mené le Rouge et Or de l'université Laval à un titre national.

«Je ne peux pas confirmer, a-t-il dit au Droit.

«Ce que je peux dire, c'est que l'Université d'Ottawa peut rivaliser avec les autres grosses équipes à l'échelle nationale. N'importe qui serait intéressé par ça...»

Chapdelaine, dont un des fils évolue à l'université Queen's, à Kingston, a rappelé qu'il est sous contrat chez les Lions. Une entente qui prend toutefois fin en décembre.

Ses parents habitent dans la région de Sherbrooke. L'ancien joueur des Alouettes a cherché à se rapprocher d'eux l'an dernier, jonglant avec l'idée d'accepter de diriger les Gaiters de Bishop.

Les médias anglophones ont mentionné que Bryan Chiu, un autre ancien porte-couleurs des Alouettes devenu coach à l'université Concordia, était en lice. Des proches nient toutefois qu'il sera le prochain entraîneur des Gee Gees.

Quant à Luc Gélineau, il n'a pas voulu révéler l'identité des finalistes. Il s'est limité à rappeler que des candidats provenaient de la LCF de même que des rangs universitaires canadiens.

«Et il y a des gens qu'on a rencontrés, qui étaient bilingues», a-t-il reconnu.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer