Retour possible d'Eric Tillman à Ottawa?

Congédié par les Eskimos d'Edmonton samedi soir, Eric... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Congédié par les Eskimos d'Edmonton samedi soir, Eric Tillman pourrait bien se trouver un autre job dans la LCF avec Ottawa.

La Presse Canadienne

Partager

Eric Tillman avait été un acteur de premier plan lors du retour de la Ligue canadienne de football (LCF) à Ottawa en 2002. Dix ans plus tard, est-ce qu'il pourrait participer à la naissance d'une autre formation dans la capitale nationale ?

La question se pose depuis que les Eskimos d'Edmonton ont congédié Tillman, samedi soir, à titre de directeur général. Et ce, même si l'équipe albertaine avait mené son équipe à une participation aux éliminatoires.

L'homme âgé de 55 ans devient donc libre comme l'air au moment où la nouvelle concession d'Ottawa, qui effectuera ses débuts en 2014, cherche un dg. Les propriétaires souhaitent avoir leur nouvel homme de confiance en place d'ici le mois de janvier.

Tillman avait occupé le poste de directeur général chez les défunts Renegades d'Ottawa pendant leurs trois premières saisons. Ce dernier est celui qui avait déniché le quart-arrière Kerry Joseph, le demi de coin Korey Banks et le botteur Lawrence Tynes.

Les deux premiers sont devenus des joueurs étoiles dans la LCF, gagnant la coupe Grey respectivement à Régina et Vancouver. Quant à Tynes, il a aidé les Giants de New York à remporter le Super Bowl à deux reprises, dont l'an dernier.

Les Renegades n'ont jamais connu de saisons gagnantes sous Tillman, qui avait toutefois les mains liées en raison d'un budget serré. Ça, et les autres équipes n'avaient pas été généreuses envers Ottawa lors du repêchage d'expansion.

En trois décennies de carrière dans la LCF, Eric Tillman a vu trois de ses équipes, les Argonauts, les Lions et les Roughriders, gagner la coupe Grey. En revanche, ses séjours n'ont jamais été de longues durées.

Il avait notamment démissionné chez les Riders en janvier 2010 après avoir plaidé coupable à une accusation d'attouchements sexuels sur une gardienne d'enfants âgée de 16 ans. Il avait bénéficié d'une absolution conditionnelle, lui évitant d'avoir un casier judiciaire.

Plus de détails dans LeDroit du 5 novembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer