Demain matin à Ottawa

Au tour de la flamme paralympique de s'embraser

Multiple médaillé d'or des Jeux paralympiques, Arnold Boldt... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Multiple médaillé d'or des Jeux paralympiques, Arnold Boldt sera le premier porteur du flambeau, qui débutera son périple sur la colline du Parlement.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vancouver 2010

Sports

Vancouver 2010

Toutes l'actualité sur les Jeux olympiques d'hiver à Vancouver-Whistler en 2010. »

Trois jours après avoir été éteinte à Vancouver, la flamme sera rallumée à Ottawa, demain, sous sa forme paralympique. Près de 600 porteurs assureront le relais, qui s'échelonnera sur les dix jours précédant la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques d'hiver de 2010.

Multiple médaillé d'or des Jeux paralympiques, Arnold Boldt sera le premier porteur du flambeau, qui débutera son périple sur la colline du Parlement. L'athlète, qui a perdu sa jambe droite lorsqu'il avait trois ans, a établi un record mondial de saut en hauteur pour un unijambiste. Sa marque de 1,86 mètre, établie en 1976 aux Jeux de Toronto, a été pulvérisée quatre ans plus tard... par lui-même. Aux trois Jeux paralympiques suivants - soit ceux de New York (1984), Séoul (1988) et Barcelone (1992) - Arnold Boldt a gagné des médailles d'or en saut en hauteur et une médaille d'argent en saut en longueur. Son objectif est d'intégrer l'équipe canadienne de paracyclisme de 2010 pour participer aux Championnats du Monde UCI qui auront lieu à Cali, en Colombie, et de faire partie de l'équipe paralympique canadienne à Londres en 2012. « J'ai la certitude que les 55 athlètes canadiens qui vont prendre part aux compétitions vont nous rendre très fiers », a commenté M. Boldt, hier, à Ottawa.

Le marathonien Rick Ball aura l'honneur d'effectuer le dernier relais dans la capitale. Amputé de la jambe gauche, l'Ontarien de 44 ans a commencé à courir il y a trois ans, à l'aide d'une prothèse. Huit mois plus tard, il se qualifiait pour le marathon de Boston avec un temps de 3 h 17, soit à peine trois minutes de plus que le temps enregistré par un coureur sans handicap dans sa catégorie d'âge. Aujourd'hui, Rick Ball s'entraîne à raison de 70 à 90 kilomètres par semaine. Son prochain objectif : les Jeux paralympiques de Londres en 2012.

Seize privilégiés

Dans la région, seize personnes provenant de toutes les provinces et territoires porteront le flambeau paralympique, un privilège qui n'est pas réservé qu'aux athlètes. L'humoriste Rick Mercer prendra part au relais, tout comme Jasmine Gerein, fille du paralympien Clayton Gerein qui a perdu sa lutte contre le cancer en janvier.

Les membres des communautés locales des Premières nations algonquines de Pikwàkanagàn et de Kitigan Zibi Anishinabeg feront naître la flamme paralympique vers 8 h, sur l'île Victoria. La cérémonie d'allumage débutera à 10 h, sur la colline du Parlement.

Le premier relais paralympique de l'histoire canadienne s'effectuera de façon non linéaire. Après Ottawa, la flamme se dirigera vers Québec et Toronto, pour ensuite passer une semaine entière en Colombie-Britannique. Chaque jour, la flamme sera éteinte à la fin du relais et les cendres seront recueillies. « Lorsque la vasque paralympique sera allumée à Vancouver, elle portera en elle les cendres de chacune des festivités », explique Chris Shauf, porte-parole du relais de la flamme.

Près de 1350 athlètes paralympiques, représentant 40 pays, sont attendus à Vancouver du 12 au 21 mars. Les paralympiens Jean Labonté, de Gatineau, Hervé Lord, d'Ottawa et Marc Dorion, de Bourget, défendront les couleurs du Canada en hockey sur luge.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer