Blessé, Giroux quitte l'Europe

Claude Giroux n'aura fait que passer chez les...

Agrandir

Claude Giroux n'aura fait que passer chez les Ours polaires de Berlin, même s'il a dominé. En neuf matches, il a marqué 4 buts et 19 points.

Partager

Claude Giroux revient en Amérique du Nord, et ce n'est pas parce que le lock-out dans la LNH est prêt d'être résolu.

Blessé au cou vendredi dernier lors d'un match des Ours polaires de Berlin contre Krefeld, l'attaquant vedette des Flyers de Philadelphie sera examiné par un spécialiste d'Atlanta, le Dr Frederick Tarick. Il s'agit du même médecin qui a traité les commotions cérébrales de Sidney Crosby et du nouveau Sénateur Guillaume Latendresse.

Dans le cas de l'attaquant originaire de Hearst qui réside à Ottawa, il n'est pas question d'un diagnostic de commotion à l'heure actuelle. Mais le directeur général des Ours polaires, Peter Lee, a indiqué sur le site Internet de son équipe que même s'il a passé un test neurologique, Giroux «ne se sent pas bien» et il sera absent «indéfiniment» par mesure de précaution.

Auteur de 4 buts et 15 passes pour 19 points en 9 parties dans le circuit allemand de première division (DEL) auquel il s'est joint le mois dernier en même temps que son coéquipier des Flyers Daniel Brière, Giroux devrait mettre le cap vers Ottawa aujourd'hui avant de se rendre à Atlanta, selon l'équipe de Berlin.

Mais le principal intéressé a indiqué au Philadelphia Daily News que c'est plutôt la semaine prochaine qu'il traversera l'Atlantique.

«Je suis correct, je veux juste m'assurer que je suis à 100% avec ces tests par mesure de précaution, a-t-il indiqué. Je vais être correct.»

Giroux aurait été frappé à la tête par un joueur non identifié de Krefeld sur une mise au jeu, mais il n'a jamais perdu conscience.

Précédent

L'ancien des Olympiques de Gatineau a déjà subi deux commotions cérébrales depuis le début de sa carrière dans la LNH. La dernière est survenue en décembre de l'année dernière lorsqu'il a été sonné par un coup de genou accidentel de son coéquipier Wayne Simmonds lors d'un match contre le Lightning de Tampa Bay. Il avait raté seulement quatre parties et cela n'avait aucunement affecté ses performances lors du reste de la campagne, qu'il avait terminée avec une récolte de 28 buts et 65 passes pour 93 points en 77 parties.

Plus de détails dans l'édition du Droit du 21 novembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer