Le baseball de séries arrive à Ottawa

Sébastien Boucher compte laisser ses tripes sur le terrain... (Caroline Grégoire, Archives Le Soleil)

Agrandir

Sébastien Boucher compte laisser ses tripes sur le terrain cette semaine. «Je n'ai pas de plan de retraite, mais l'hiver est long et il peut se passer plein de choses.» On le voit ici aux côtés de son gérant Hal Lanier.

Caroline Grégoire, Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La présence d'Éric Gagné au dernier match de la saison régulière des Champions d'Ottawa était surtout une récompense offerte aux partisans pour leurs encouragements pendant la campagne 2016.

Les amateurs de baseball ont répondu à l'appel. Ils sont venus en grand nombre au stade RCGT. Lundi, un record de franchise a été établi alors que 7886 spectateurs ont vu Gagné dominer son sport malgré ses 40 ans.

Un autre facteur a motivé les Champions à attirer l'ancien gagnant du trophée Cy-Young à Ottawa. L'objectif était aussi de rappeler aux partisans que la saison n'était pas terminée pour autant. Pour la première fois de leur histoire dans la Ligue Can-Am, les Champions vont participer aux séries éliminatoires. Ottawa accueillera les Jackals du New Jersey mercredi et jeudi dans les deux premiers matches de cette demi-finale trois de cinq.

«Aux États-Unis, les foules tombent rapidement dans notre ligue quand l'école recommence. Ça n'a pas été le cas quand je jouais à Québec. J'espère que l'engouement du match avec Éric Gagné va se transporter dans les séries parce que nous aurons besoin de l'énergie de nos partisans», a souligné le voltigeur étoile Sébastien Boucher.

Avec les Capitales de Québec, Boucher a gagné cinq championnats consécutifs entre 2009 et 2013. Il a d'ailleurs profité de la journée de congé de mardi pour rappeler quelques conseils à ses coéquipiers.

«Une série trois de cinq passe vite. Il faut l'attaquer avec énergie. Ça n'a rien à voir avec la saison régulière. L'intensité est omniprésente. Les séries, ce sont des batailles du début jusqu'à la fin. Tu ne peux pas relaxer si tu prends l'avance. Ça ne fonctionne pas comme ça.»

Ne sachant pas ce que l'avenir lui réserve, le voltigeur local de 34 ans compte laisser ses tripes sur le terrain cette semaine. «Je n'ai pas de plan de retraite, mais l'hiver est long et il peut se passer plein de choses. Disons que je vais aborder ces séries comme si elles étaient mes dernières parce que je voudrais contribuer à un championnat pour Ottawa.»

Le problème des Champions, c'est qu'ils n'ont pas de momentum en entrant dans les séries. Ils ont perdu sept de leurs 10 derniers matches en montrant des signes d'essoufflement. Boucher a son idée là-dessus.

«Aussitôt que nous avons obtenu notre billet pour les séries, nous avons pris un petit recul au niveau de l'intensité. Notre place assurée, c'est comme si nous avions commencé à économiser notre énergie. Personne ne voulait se blesser. Les lanceurs ont moins poussé. À Québec, j'ai vécu des situations similaires où nous avons perdu plusieurs matches de suite après avoir assuré notre place en séries. Là, nous sommes prêts à jouer avec énergie à nouveau.»

Face aux Jackals, qui ont gagné 62 matches sur 100 en saison régulière, le gérant Hal Lanier s'attend à une série ardue. Collectivement, le New Jersey possède la meilleure équipe au bâton autant qu'au monticule, mais Ottawa a gagné 11 de ses 18 duels face aux champions de la saison régulière cette année.

Aussi, Lanier a déjà remporté un championnat avec Sussex en 2008 après avoir pris le quatrième rang comme c'est le cas avec les Champions cette année. «À mon avis, notre fiche est maintenant de 0-0 et personne n'a de moyenne au bâton. Tout est à recommencer et tout peut arriver en séries. Nous n'avons besoin que de trois victoires pour avancer en finale.»

S'il y a un endroit où les Champions ont peut-être l'avantage, c'est au chapitre des lanceurs partants. Austin Chrismon, Daniel Cordero et Yean Carlos Gil obtiendront la balle pour les trois premiers matches. Chrismon a justement été le lanceur de l'année dans la Can-Am.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer