Les Champions arrachent la victoire aux Miners

Le travail de Wilson a retenu l'attention, mais... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Le travail de Wilson a retenu l'attention, mais Lanier aurait préféré qu'on lui parle davantage de son partant, le gaucher Yean Carlos Gil, qui a connu une bonne sortie.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pas facile, le métier de releveur numéro un dans un club de baseball des ligues mineures. Tyler Wilson en sait quelque chose.

Le pompier des Champions d'Ottawa a réussi à remplir son rôle, mardi soir au parc RCGT. Il a réussi à compléter le travail et à protéger l'avance.

Grâce à lui, le club de la capitale a signé une cinquième victoire consécutive. Il a pris la mesure des Miners de Sussex County, 4-3.

Ça n'a pas été facile.

«C'était ma deuxième sortie en autant de soirs. J'ai frappé un mur assez tôt. Je n'avais plus de jus», a-t-il confié après la partie.

Wilson était prêt à travailler dans un deuxième match consécutif. Le hic, c'est qu'il devait se contenter de travailler dans la neuvième manche, mardi.

Les choses se sont bousculées. Il a été appelé à entrer dans le match avec un seul retrait de complété en huitième manche. Celui qui devait mettre la table pour lui, le gaucher Josh Blanco, n'a jamais réussi à trouver le marbre.

Wilson n'a pas eu trop de mal à se sortir de la huitième. Il est revenu en force en neuvième, retirant les deux premiers frappeurs à lui faire face sur des prises. 

C'est à ce moment qu'il a frappé le proverbial mur.

Il a continué à se battre. «Je n'avais plus rien dans le bras. J'essayais de battre les frappeurs de finesse», dit-il.

Il a presque réussi. Il a réussi à faire prendre deux prises à trois des quatre frappeurs qui ont suivi au bâton. Chaque fois, il ne lui manquait pas grand-chose pour compléter le travail.

En fin de compte, un simple roulant à l'avant-champ a mis un terme à la remontée tardive des Miners.

«Je dois lever mon chapeau à Tyler. Il est un vrai bagarreur. Il se bat comme ça depuis le tout début de la saison», lance le gérant des Champions, Hal Lanier.

Wilson, un colosse de 1,98 m (6' 6"), reconnaît que l'attitude a beaucoup à voir avec le succès d'un releveur numéro un.

«Avant de monter sur le monticule, j'essaie de penser à quelque chose qui me rend agressif. Généralement, ça fonctionne. J'essaie par la suite d'utiliser cette énergie pour mieux travailler.»

Il a signé mardi son 12e sauvetage de la saison. Ça lui permet d'occuper le deuxième rang dans la Ligue Can-Am.

La cinquième victoire consécutive des Champions leur permet de consolider leur place au troisième rang du classement.

Le travail de Wilson a retenu l'attention après la partie.

Lanier aurait préféré qu'on lui parle davantage de son partant.

Le gaucher Yean Carlos Gil a effectivement connu une bonne sortie. Il a blanchi les visiteurs pendant six manches. Il a fini par allouer un point en septième, mais ce n'était pas vraiment sa faute. Son voltigeur de droite, Kenny Bryant, lui a nui en échappant un ballon de routine.

«Nous étions en fin de soirée. Avec les lumières, il est plus facile qu'on pense de perdre la balle. Je ne vais certainement pas le critiquer. Il m'est arrivé de perdre quelques balles de vue durant ma carrière de joueur», commente Lanier.

Il a joué dans les majeures entre 1964 et 1973.

Sébastien Boucher a connu un autre bon match au bâton pour les Champions. Il a frappé deux coups sûrs en plus de produire un point sur un ballon sacrifice.

Il totalise maintenant 729 coups sûrs en carrière. Il lui en manque sept pour égaler le record de tous les temps dans la Can-Am.

Le Hull-Volant poursuit sa lancée à Coaticook

Le Hull-Volant junior élite de Gatineau est décidément sur une lancée. Il a remporté son premier match de la deuxième ronde des séries éliminatoires, mardi soir, à Coaticook.

Une grosse première manche de trois points lui a permis de distancer, dès le départ, le Rocket Big Bill.

Le lanceur partant Zakary Gignac a fait du bon travail par la suite, limitant ses adversaires à sept coups sûrs et allouant seulement deux points mérités en six manches de travail. Son coéquipier Francis Krakana est venu compléter le travail en septième.

À l'attaque, Francis Cadieux a obtenu deux coups sûrs en quatre présences au bâton.

Le deuxième match de la série sera disputé jeudi, au parc Sanscartier de Gatineau.

- LeDroit

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer